A la uneActualitéActualité Start Me UpEuropeHR TechStart Me Up

MyJobCompany lève 1,5 millions d’euros pour valider son modèle en Europe

Le montant

MyJobCompany a annoncé une levée de fonds de 1,5 million d'euros auprès de Bpifrance et d'investisseurs privés. Sa solution de cooptation a séduit l'investisseur institutionnel pour ce deuxième tour de table qui porte à près de 2 millions ses financements depuis sa création en 2011.

Le marché

La société parisienne effectue ce tour de table à l'heure où la concurrence entre les nouvelles solutions RH, B2B mais aussi B2C, s'intensifient. Face à elles, des solutions disruptives sur la cooptation comme Keycoopt, Hunteed, ou plus largement, sur les nouvelles solutions de recrutement, MonkeyTie, KudozJobijoba ou encore Clustree.

MyJobCompany veut se différencier en donnant la possibilité aux internautes de devenir des chasseurs de têtes. Une approche qu'elle définit comme du «recrutement participatif». Elle revendique «100 000 headhunters et 300 experts métiers». Elle vise essentiellement les grands groupes et compte déjà Altran, Danone, John Paul, Le Bon Coin, Rakuten, Monoprix, Tesla, mais aussi Pôle Emploi avec lequel elle a lancé une solution en partenariat.

Les objectifs de la Start-up

Avec cette levée de fonds, MyJobCompany entend se développer dans les pays européens voisins. En 2016, elle va lancer un programme de formation baptisé «Headstorming» à destination de ses chasseurs de têtes qui souhaiteraient acquérir de nouvelles compétences.

REVOIR : Le Débrief de la semaine avec MyJobCompany (janvier 2016)

Fondateurs: Grégory Herbé, Boris Sirbey et Cédric Cohen-Lemberg

Siège: Paris

Date de création: 2011

Levée de fonds: 400 000 euros (2013)

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
MyJobCompany lève 1,5 millions d’euros pour valider son modèle en Europe
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler
Instacart se sépare de 1 900 employés dont 10 travailleurs syndiqués