ActualitéTransport

[NEXT40] Comment Blablacar s’organise face à une baisse de 30% de son activité

Interview de Nicolas Brusson, cofondateur de Blablacar

La nouvelle composition du NEXT40 sera bientôt annoncée. En attendant, retrouvez tous les matins une interview d’une start-up issue de la première promotion pour faire un bilan sur ses activités, parler de ses perspectives et de ce que lui a apporté le NEXT40.

Les secteurs du transport et du tourisme sont touchés avec force par la crise du coronavirus. La licorne française Blablacar n’est pas épargnée. « Nous sommes passés de 71 millions de passagers en 2019 à 50 millions en 2020. C’est la première année que nous connaissons la décroissance », reconnait à notre micro Nicolas Brusson, cofondateur et CEO de Blablacar.

La stratégie de l’entreprise consiste à présent à se focaliser sur son activité de covoiturage. BlaBlaCar a annoncé que ses BlaBlaBus, à l’arrêt depuis le 1er novembre, ne reprendraient la route qu’au printemps. « Plutôt que d’effectuer des stop go avec les bus, ce qui serait très dur opérationnellement et dangereux financièrement en cas de non remplissage des bus, nous avons décidé de ne pas redéployer BlaBlaBus pour le moment. Le modèle BtoC de covoiturage de Blablacar est plus facile à opérer », explique le CEO de l’entreprise.

Retrouvez l’interview complète de Nicolas Brusson, cofondateur de Blablacar :

Mais la pépite française ne s’est laissée pas décourager par la situation et s’est intéressée à d’autres activités durant cette année 2020. En mai, la plate-forme de covoiturage a noué un partenariat avec la start-up suédoise Voi Technology pour proposer des trottinettes électriques en libre-service. L’application et les trottinettes Voi déployées en France ont être rebaptisées « BlaBla Ride ». L’opération en est encore à ses débuts. 

Lors du premier confinement, BlaBlaCar a également lancé une application d’entraide entre voisins. Baptisée BlaBlaHelp, la nouvelle application gratuite permettait aux utilisateurs de proposer leur aide bénévolement ou de trouver à proximité des personnes de confiance, déjà inscrits sur BlaBlaCar, pour aller chercher courses de première nécessité ou médicaments. L’application s’est arrêtée le 13 janvier 2021 liée à une baisse de l’engagement des utilisateurs mais aussi de leurs besoins. 

Découvrez les autres émissions de Decode Media

  • DECODE Business: chaque jour, découvrez l’actualité des entreprises innovantes sur Spotify et Apple Podcasts
  • DECODE VCdécouvrez les meilleurs investisseurs, leur vision, leurs pratiques
  • DECODE Exitcomment se déroule une cession d’entreprise ? Découvrez les dessous des ventes de startups
  • DECODE CTOdécouvrez les CTO des plus belles startups et entreprises de la French Tech
  • DECODE RHdécouvrez les DRH les plus inspirants et leurs meilleures pratiques
  • Decode de la semaineRichard Menneveux et ses invités décryptent l’actualité de la Tech dans le monde
  • WildCard: notre sniper Joseph Postec partage son regard sur l’actu de la Tech sur un ton décalé
  • Silicon Carne: l’actualité de la Valley vu par Carlos Diaz et ses invités

Laetitia Lienhard

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[NEXT40] Comment Blablacar s’organise face à une baisse de 30% de son activité
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?
Données personnelles: la Cnil s’attend à deux fois plus de cas de violation en 2021
Mobilité : Sharelock lève 4 millions d’euros auprès de Breega
Investissement locatif: la PropTech lilloise Brik lève 1,5 million d’euros
Marketing : ADLPerformance met la main sur la startup Reech pour investir le marché de l’influence