ActualitéBusinessCarTech

Pourquoi Cyril Abiteboul, ancien patron de Renault en Formule 1, rejoint le fonds HCVC

Interview de Cyril Abiteboul, Venture Partner chez HCVC

Début janvier, Cyril Abiteboul, directeur général de l’écurie Renault en Formule 1 depuis le retour du constructeur français en 2016, quittait la marque au losange. Contre toute attente, ce n’est pas dans une autre écurie du sport automobile que l’on retrouve l’ingénieur français, mais dans le monde du capital-risque. Il vient en effet de rejoindre le fonds d’investissement HCVC (ex-Hardware Club) en tant que Venture Partner pour soutenir et financer des entrepreneurs à l’origine de projets DeepTech visant à transformer les secteurs de la mobilité et de l’automobile.

Cyril Abiteboul nous explique son rôle au sein de HCVC :

Pour mener à bien sa mission au sein de HCVC, Cyril Abiteboul pourra s’appuyer sur une expérience accumulée pendant vingt ans, avec une carrière presque entièrement réalisée au sein de Renault, notamment au service de son écurie en Formule 1. «Si l’innovation est omniprésente en F1, elle a pour seul objectif d’améliorer la compétitivité d’une équipe. Rejoindre HCVC est une opportunité unique de continuer à soutenir des équipes passionnées et des projets innovants, mais pouvant cette fois impacter la société de manière plus large. Leur focus sur les DeepTech et leur vision de la mobilité de demain m’ont convaincu de leur apporter mon expérience et mon énergie», explique Cyril Abiteboul, Venture Partner chez HCVC.

Un premier fonds de 50 millions de dollars pour investir dans la HardTech

En intégrant le fonds d’investissement lancé en 2015 par Alexis Houssou et Barbara Belvisi, Cyril Abiteboul va baigner dans un écosystème technologique autour de la mobilité en pleine mutation. Entre les véhicules autonomes, les voitures électriques, l’hydrogène ou encore la mobilité partagée (covoiturage, autopartage, vélos et trottinettes en free-floating…), ce ne sont pas les projets qui manquent pour transformer la manière dont nous nous déplaçons au quotidien. Mais si certaines tendances sont déjà une réalité, comme le covoiturage avec BlaBlaCar par exemple, d’autres innovations sont encore loin d’être une réalité commerciale, à l’image de la course à la voiture autonome.

«En Formule 1, on passe du rêve à la réalité extrêmement rapidement. Et faciliter la transposition dans le monde réel de projets qui sont encore dans l’univers du rêve, et ceci le plus rapidement possible, c’est ce qui peut m’exciter dans cette nouvelle aventure. C’était un peu ça mon cœur de métier (avec Renault F1 Team)», souligne Cyril Abiteboul. Ce dernier n’exclut pas d’ailleurs de revenir un jour dans la discipline-reine du sport automobile. «Je ne pars pas fâcher avec la Formule 1», assure-t-il. Avant de préciser : «Je vais garder un pied dans la compétition automobile.» Confirmation avec son nouveau rôle, en parallèle de HCVC, de conseiller stratégique au sein de la division Motorsport de Mecachrome, entreprise spécialisée dans la mécanique de haute précision pour l’automobile et l’aéronautique qui assemble les moteurs Renault F1 depuis plus de vingt ans.

Avec l’ingénieur français dans ses rangs, HCVC se dote d’un nouvel atout pour décupler sa force de frappe dans l’écosystème HardTech. Fonds d’investissement dédié aux start-up combinant hardware, software et intelligence artificielle, il s’est doté d’un premier véhicule d’investissement de 50 millions de dollars finalisé en 2018. Ce dernier a permis à HCVC d’investir dans une quarantaine de sociétés en Europe et aux États-Unis, à l’image de Cowboy (vélo électrique nouvelle génération), Span (panneaux électriques du futur), Caper (caddies intelligents), Gideon Brothers (robots autonomes pour les entrepôts) ou encore Remedee Labs (médicament électronique contre la douleur). HCVC a également constitué, à travers Hardware Club, une communauté internationale rassemblant les start-up les plus prometteuses du secteur. Cette communauté réunit plus de 550 membres répartis dans une quarantaine de pays et plus de 200 partenaires comme Foxconn, Amazon ou Honda.

Lire aussi : Inside Renault : la Formule 1, accélérateur d’innovation dans l’industrie automobile

Bouton retour en haut de la page
Pourquoi Cyril Abiteboul, ancien patron de Renault en Formule 1, rejoint le fonds HCVC
Live shopping: NTWRK lève 50 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et du groupe de luxe français Kering
Bitcoin, NFT, salons audio…: Comment Twitter veut attirer les créateurs de contenus?
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
FoodTech: Flink valorisé à 2,1 milliards de dollars après un tour de table mené par DoorDash
E-commerce: DataHawk lève 6 millions d’euros pour accompagner les revendeurs Amazon dans leur activité
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse