ActualitéBusinessFinTech

Qonto, Swile, Lydia… : les levées de fonds de l’année 2020 dans la FinTech

Alors que les FinTech françaises connaissaient une forte croissance en 2019 (l’association France FinTech en comptait plus de 600), elles ont été interrompues dans leur élan par la crise économique et sanitaire liée au Covid-19. Le ralentissement économique général les a affectées, tout comme leurs clients et investisseurs. Cependant, selon une étude réalisée par l’organisation indépendante deVere Group, l’usage des applications FinTech a bondi de 72% en Europe pendant la crise. Signe que l’aspect innovant et les services à distance des FinTech ont su séduire. Retour sur les levées de fonds de plus de 1,5 million d’euros dans la FinTech en cette année particulière.

  • Qonto : 104 millions d’euros 

Qonto développe une néobanque à destination des TPE et travailleurs indépendants.
Investisseurs : Tencent, DST Global 

  • Swile : 70 millions d’euros

Swile (ex-Lunchr) dématérialise les tickets restaurants sous forme de carte de paiement.
Investisseurs : Index Ventures, Idinvest, Bpifrance, Daphni, Kima Ventures

  • Lydia : 40 millions d’euros

Lydia a été popularisée par sa fonctionnalité de remboursement entre particuliers. La startup a depuis étendu son champ d’action en permettant à ses utilisateurs de regrouper leurs comptes bancaires sur une seule application, de faire des virements bancaires ou encore de créer des cagnottes en ligne.
Investisseurs : Tencent

Lydia
Cyril Chiche, co-fondateur et CEO de Lydia. Crédit : Decode Media.
  • Memo Bank : 20 millions d’euros

Memo Bank (ex-Margo Bank) est une banque pour les petites et moyennes entreprises.
Investisseurs : BlackFin Capital Partners, Daphni, Bpifrance Investissement

  • +Simple : 20 millions d’euros

La startup +Simple est spécialisée dans le courtage en assurance pour les professionnels.
Investisseurs : Idinvest, OneRagtime, Mundi Ventures, Speedinves 

  • Tinubu Square : 15 millions d’euros

Tinubu Square édite des solutions SaaS de gestion d’assurance-crédit et de caution.
Investisseurs : Long Arc Capital Bpifrance 

  • Spendesk : 15 millions d’euros

Spendesk développe une solution SaaS de gestion des dépenses professionnelles.
Investisseurs : Eight Roads Ventures 

Spendesk
Rodolphe Ardant, co-fondateur et CEO de Spendesk. Crédit : Decode Media.
  • Alma : 12,5 millions d’euros

Lancée par ancien cadre de chez Stripe, Alma est une solution qui permet aux startups et PME de proposer à leurs clients de payer en ligne en plusieurs fois.
Investisseurs : ISAI, Idinvest

  • Joko : 10 millions d’euros

Joko propose au consommateur de connecter l’application mobile avec leur banque pour cumuler automatiquement des points lors de chaque achat réalisé avec leur carte bancaire (en ligne ou en magasin) auprès d’enseignes partenaires comme Carrefour, Apple ou Nike.
Investisseurs : Partech, Axeleo  

Joko
Nicolas Salat-Baroux, Xavier Starkloff et Alexandre Hollocou, les fondateurs de Joko. Crédit : Joko.
  • Yomoni : 8,7 millions d’euros

Yomoni est spécialisé  dans la gestion de l’épargne en ligne. Il développe un algorithme permettant de recommander des placements personnalisés.
Investisseurs : Weber Investissements, Crédit Mutuel Arkea  

  • Akur8 : 8 millions d’euros

L’AssurTech Akur8 développe une solution SaaS de pricing basée sur l’intelligence artificielle.
Investisseurs : BlackFin Capital, MTech Capital

  • Pixpay : 8 millions d’euros

Pixpay propose une application bancaire ainsi qu’une carte bleue pour les 10-18 ans.
Investisseurs : Global Founders, Capital Bpifrance, business angels

Pixpay
Crédit : Pixpay
  • PayLead : 6 millions d’euros

PayLead permet à des banques, des FinTechs ou encore des distributeurs de créer des programmes de fidélité grâce à l’analyse des données bancaires.
Investisseurs : Open CNP, Side Capital, Hugues Le Bret

  • Kard : 6 millions d’euros

La néobanque Kard permet aux adolescents dès 12 ans de disposer d’une carte de paiement Mastercard reliée à une application mobile pour gérer leurs finances et suivre leurs dépenses en temps réel.
Investisseurs : Founders Future, business angels

  • Score & Secure Payment : 6 millions d’euros 

Score & Secure Payment se définit comme un fournisseur de solutions de paiement digital par virement et prélèvement garanti.
Investisseurs : Cegedim, Valeo

  • Swan : 5 millions d’euros 

Swan développe une plateforme permettant aux entreprises de proposer des services bancaires à leurs clients, comme la création de comptes bancaires et la dotation d’une carte Mastercard et d’un IBAN.
Investisseurs : Creandum, Bpifrance

  • Eloa : 5 millions d’euros 

Eloa se définit comme une plateforme collaborative de distribution de crédits et assurances.
Investisseurs : April, business angels

  • Libeo : 4 millions d’euros 

La FinTech Libeo est spécialisée dans la gestion de paiement de factures pour les entreprises.
Investisseurs : LocalGlobe, Breega, business angels 

Libeo
Jérémy Attuil, Pierre Dutaret et Pierre-Antoine Glandier, les fondateurs de Libeo. Crédit: Libeo.
  • Dimpl (ex-Moment) : 4 millions d’euros 

Dimpl développe un service permettant aux entreprises de bénéficier d’une assurance à la facture, de manière à ce qu’elles soient payées en temps et en heure pour ne pas plomber leur trésorerie.
Investisseurs : Elaia, Idinvest, Bpifrance

  • kShuttle : 3 millions d’euros 

kShuttle développe des solutions de performance financière et extra-financière.
Investisseurs : Odyssée Venture 

  • Antenia : 2,8 millions d’euros 

Antenia se définit comme est un éditeur de progiciel de gestion intégrés en mode SaaS destinés notamment aux acteurs de l’assurance et de la santé.
Investisseurs : Ebene

  • ParaSwap : 2,5 millions d’euros 

ParaSwap est un agrégateur d’échanges décentralisés (DEX).
Investisseurs : Coinfund, CoinGecko, Blockchain Capital, Lemniscap, Spartan Capital, CMS Holdings, Arrington XRP Capital, Woodstock Fund

  • Vybe : 2,2 millions d’euros 

Vybe est une néobanque pour les jeunes des 13 à 18 ans. Elle développe une carte de paiement ainsi qu’une application leur permettant de gérer leur argent de poche et de payer avec leur smartphone.
Investisseurs : business angels

Vybe
Le fondateurs de Vybe, Maxence Cornet (CTO), Brice Garnier (COO), Canelle Chokron (CMO), Vincent Jouanne (CEO) et Alexandre Pidault (CPO). Crédit: Vybe.
  • Leocare : 2,2 millions d’euros 

Leocare est une AssurTech spécialisée dans l’immobilier.
Investisseurs : Bpifrance, business angels

  • Smartpush : 2,1 millions d’euros

Smartpush développe une solution permettant aux banques de monétiser les données de leurs clients.
Investisseurs : Truffle Capital, Région Sud Investissement

  • Multis : 2 millions d’euros

Multis est spécialisé dans le développement des cryptomonnaies pour les entreprises.
Investisseurs : White Star Capital, Y Combinator, Coinbase Ventures, eFounders, Greenfield One, Digital Currency Group 

  • Baloon : 1,8 million d’euros

Baloonest un un courtier digital qui assure les particuliers en Afrique francophone.
Investisseurs : French Partner, Wind Capital, Nelly Brossard, Gaelle Olivier et Pierre-Olivier Desaulle, Thierry Delaporte, Cyril Benoit, Bpifrance 

  • Easyblue : 1,6 million d’euros

L’AssurTech Easyblue est une plateforme destinée aux entrepreneurs et aux freelance, notamment lorsqu’ils ont des petites structures.
Investisseurs : business angels

Easyblue
L’équipe d’Easyblue. Crédit: Easyblue.
  • Praexo : 1,6 million d’euros

Praexo développe un logiciel de conseils et d’exécution basé sur des données des marchés.
Investisseurs : Truffle Capital, Rothschild & Co

  • PayGreen : 1,5 million d’euros

PayGreen développe une solution de paiement en ligne solidaire et écologique qui s’adresse aux e-commerçants.
Investisseurs : Leonis VC, NCI, Fairwest, NFactory, business angels

  • Mon Petit Placement : 1,5 million d’euros

Mon Petit Placement propose aux particuliers de placer leur argent en Bourse.
Investisseurs : Bpifrance Investissement, HUB612 Participations, business angels 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page