BusinessInvestissementsTech

Quandela lève 15 millions d’euros pour proposer un premier ordinateur quantique photonique en 2022

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Depuis la présentation du plan d’Emmanuel Macron en janvier dernier pour faire de la France un leader mondial dans le quantique, avec une enveloppe de 1,8 milliard d’euros pour réaliser des investissements qui s’étaleront sur 5 ans, l’effervescence a grimpé d’un cran dans l’écosystème français de l’informatique quantique. Dernier exemple en date avec la start-up Quandela, spécialiste de la photonique quantique, qui vient de boucler un tour de table de 15 millions d’euros auprès du fonds Omnes, du Fonds Innovation Défense géré par Bpifrance et souscrit par l’Agence de l’innovation de défense (AID), et du fonds spécialisé dans les technologies quantiques Quantonation, qui a réalisé un premier closing de 20 millions d’euros en début d’année.

Fondée en 2017 par Pascale Senellart (directrice de recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies du CNRS et de l’Université Paris-Saclay et médaille d’argent 2014 du CNRS), Valérian Giesz (ingénieur et docteur en optique quantique) et Niccolo Somaschi (docteur en nanotechnologies semiconductrices), la société a développé Prometheus, un générateur de qubits photoniques avec des domaines d’applications larges dont la cryptographie quantique, les calculateurs quantiques ou les capteurs quantiques. Cette technologie a servi de base pour développer un système d’intrication à partir d’une chaîne de photons uniques contenue dans une boucle à fibre optique. Ainsi, Quandela propose aux entreprises et centres de recherche différents composants (eDelight, 6-DMX, QShaper, QFiber…) nécessaires à la création d’un prototype d’ordinateur quantique basé sur un flux élevé de photons uniques.

Nous vous invitons à écouter l’émission DECODE Quantum sur Apple PodcastsSpotify et Deezer. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire ou une note sur Apple Podcasts.

Forte de ses avancées dans le secteur, la société s’apprête à mettre à disposition le premier ordinateur quantique photonique complet et d’ouvrir son accès sur une plateforme en ligne dès 2022, de manière à favoriser un accès large à la recherche et à ses ressources de calcul. «En quelques années, Quandela a su s’imposer comme un acteur incontournable dans le développement de l’ordinateur quantique photonique. Nous collaborons avec plusieurs universités européennes dans le cadre du projet européen Photonic Quantum Sampling Machine (Phoqusing), lancé en septembre 2020. Nous vendons également nos composants à des entreprises et centres de recherche partout dans le monde : Italie, Australie, Autriche, Pays-Bas… Cette levée de fonds va nous permettre d’accélérer dans la structuration de l’équipe et l’investissement de nouveaux équipements pour atteindre nos objectifs avec une première étape : la mise à disposition en cloud du premier ordinateur quantique optique complet en 2022», indique Valérian Giesz, co-fondateur et CEO de Quandela.

«Faire de la France un acteur majeur de ce secteur d’avenir»

La société se positionne ainsi comme l’un des fleurons français du quantique, aux côtés d’autres acteurs comme Pasqal, spin-off de l’Institut d’optique de Palaiseau qui développe un simulateur quantique capable de manipuler jusqu’à 100 qubits fin 2021. «Cet investissement marque l’ambition collective de participer à l’essor des technologies quantiques pour faire de la France un acteur majeur de ce secteur d’avenir», estime Nicolas Berdou, investisseur chez Bpifrance. En effet, il s’agit d’un univers vaste et complexe qui doit permettre d’atteindre une puissance de calcul inédite. Et pour cause, la brique de base de cette technologie ne repose pas sur les bits, mais les qubits (bits quantiques).

Contrairement aux bits des ordinateurs classiques qui ne peuvent se trouver que dans deux états, 0 ou 1, les qubits peuvent se trouver dans plusieurs états à la fois. De ce fait, avec cette superposition des états, il est possible d’effectuer plusieurs calculs à la fois, et ainsi de parvenir à des algorithmes capables de résoudre les problèmes les plus complexes. A terme, le but est de créer l’ordinateur quantique universel, qui pourrait traiter des masses de données gigantesques et réaliser des opérations allant bien au-delà de notre imagination. Cette technologie serait notamment très utile dans le cadre d’une crise sanitaire comme l’épidémie de Covid-19, avec un développement de vaccins et de médicaments qui serait bien plus rapide qu’à l’heure actuelle.

Lire aussi : Les ambitions de la France dans le quantique

Quandela : les données clés

Fondateurs : Pascale Senellart, Valérian Giesz et Niccolo Somaschi
Création : 2017
Siège social : Paris-Saclay
Secteur : Informatique quantique
Activité : photonique quantique


Financement : 15 millions d’euros en novembre 2021…

Bouton retour en haut de la page
Quandela lève 15 millions d’euros pour proposer un premier ordinateur quantique photonique en 2022
Agroalimentaire: NumAlim lance une base de données pour tout connaître des aliments
[SERIE C] Lydia rejoint le cercle des licornes françaises après une levée de 103 millions de dollars
[SERIE B] GitGuardian lève 44 millions de dollars auprès d’Eurazeo
Comment construire sa stratégie de Content Marketing, avec Gregory Nicolaidis, CEO de YouLoveWords
[SEED] La startup niçoise Livmed’s lève 2 millions d’euros pour son service de livraison de médicaments
[SEED] FinTech: la startup française Aria lève 4 millions d’euros auprès d’Otium Capital