BusinessFrenchWeb BusinessHR TechLes émissionsTech

Quelle sera l’entreprise de demain ?

Avec notre partenaire Claranet, spécialiste du cloud public, découvrez FrenchWeb Business

Avec la pandémie de Covid-19, les entreprises n’ont eu d’autre choix que de se réorganiser dans l’urgence pour adapter leur fonctionnement à la crise sanitaire. Evidemment, la mise en place du télétravail a été le premier réflexe quand il était possible d’y recourir, mais ce qui devait être un mécanisme s’est transformé en levier d’une transformation plus profonde et plus durable des entreprises. Aujourd’hui, l’heure n’est plus au présentiel, mais au «flex office».

Derrière ce terme, se cache un mode d’organisation plus collaboratif où le salarié évolue entre son domicile et son lieu de travail. Avec l’essor du «flex office», la conception des espaces de travail s’en retrouve impactée, de manière à favoriser la créativité et le bien-être des salariés quand ils viennent au bureau. Car si les employés qui ont goûté au télétravail ne veulent pas y renoncer, près de 80% d’entre eux estiment qu’il est essentiel de retrouver les autres collègues au bureau pour mettre en place de manière efficace le travail hybride et la flexibilisation du temps de travail, selon le Baromètre Aneo Holaspirit de l’Entreprise Nouvelle Génération.

«Flex office», semaine de 4 jours…

Toujours selon ce baromètre, le bureau du futur devra permettre la collaboration et le travail en équipe (83% des répondants), le développement de relations informelles avec les collègues (77%), la concentration et l’isolement (45%) et la possibilité de faire du sport et de se reposer (35%). Avec cette nouvelle approche du travail, près d’un dirigeant sur deux (47%) s’attend à ce que ses collaborateurs consacrent au moins trois jours de télétravail par semaine. 

Mais au-delà du «flex office», d’autres modèles sont testés, à l’image de la semaine de quatre jours, mise en place par LDLC et Welcome to the Jungle en France. Ces nouvelles formes de travail visent notamment à générer un management par la confiance, et non par la surveillance, ainsi qu’une responsabilisation et une autonomisation des collaborateurs. Toutes les pratiques innovantes en matière de management seront d’ailleurs à l’honneur lors du NextGen Enterprise Summit qui aura lieu à La Défense du 24 au 26 novembre 2021.

Regardez notre interview avec Luc Bretones, organisateur du NextGen Enterprise Summit :

Bouton retour en haut de la page
Quelle sera l’entreprise de demain ?
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE