ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

TrueLayer, nouvelle licorne britannique de l’open banking, lève 110 millions d’euros

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

90% des grandes banques envisagent de fournir des services d’open banking à leurs clients professionnels, et plus de la moitié (54%) des grandes banques espère que l’open banking les aidera à augmenter leurs revenus jusqu’à 10%, voire jusqu’à 20% pour un autre tiers (35%) d’entre-elles, selon une étude réalisée par Accenture en 2019. Depuis l’adoption par le Parlement européen en novembre 2015 de la deuxième directive européenne sur les services de paiement (DSP2), l’open banking se démocratise sur le Vieux continent.

TrueLayer, une startup britannique qui développe une plateforme d’open banking, a ainsi enregistré une croissance de 400% du volume des paiements mensuels depuis le début de l’année, notamment grâce à son expansion en Europe. Elle lève aujourd’hui 130 millions de dollars, soit environ 110,9 millions d’euros, pour concrétiser ses ambitions en Europe. L’opération, menée par Tiger Global Management avec la participation du géant américain des paiements Stripe, porte la valorisation de la FinTech londonienne à plus d’un milliard de dollars, lui conférant le statut de licorne.

«Des effets à long terme pour l’ensemble de l’écosystème FinTech»

Lancé en 2016 par Francesco Simoneschi et Luca Martinetti, TrueLayer est une plateforme facilitant l’accès aux API bancaires, c’est-à-dire qu’elle permet le regroupement et le partage d’informations financières. La startup britannique s’adresse notamment aux FinTech, dont la demande se fait de plus en plus importante. Elle compte notamment parmi ses clients Freetrade, Revolut et Cazoo. TrueLayer propose ainsi des services de paiements sans carte bancaire et des vérifications de comptes utilisateurs.

« Ce nouveau réseau financier que nous construisons au-dessus d’architectures ouvertes a des effets massifs sur le long terme pour l’ensemble de l’écosystème FinTech et nous ne compromettrons en aucun cas notre vision », avait déclaré Luca Martinetti, directeur technique de TrueLayer, lors de sa dernière levée de fonds. En effet, la startup avait déjà levé 35 millions de dollars auprès du géant chinois Tencent et du fonds d’investissement singapourien Temasek en juin 2019, avant de récolter 70 millions de dollars en avril 2021.

Accélérer l’adoption de l’open banking dans l’e-commerce

Présent dans 14 pays européens, TrueLayer ambitionne désormais de lancer ses services en Australie dans les prochains mois, tout en renforçant sa position en Europe. Le marché est en effet investi par de nombreuses startups depuis l’entrée en vigueur en janvier 2018 de la DSP2, qui vise à moderniser les services de paiement en obligeant les banques à rendre accessibles les données de leurs clients via des API, sous réserve de leur consentement, à des entreprises tierces. Sur ce créneau, on retrouve la célèbre FinTech française Lydia, spécialisée dans le remboursement entre particuliers, ou encore le Suédois Tink, racheté par Visa en juin dernier pour 1,8 milliard d’euros.

«Ce nouveau financement nous permettra de proposer des services d’open banking à de nouvelles entreprises, en accélérant son adoption par le grand public dans des secteurs tels que le e-commerce et les abonnement», ajoute Francesco Simoneschi.

TrueLayer : les données clés

Fondateurs : Francesco Simoneschi et Luca Martinetti
Création : 2016
Siège social : Londres, Royaume-Uni
Secteur : FinTech
Activité : plateforme d’open banking


Financement : 130 millions de dollars auprès de Tiger Global Management et le géant américain des paiements Stripe.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
TrueLayer, nouvelle licorne britannique de l’open banking, lève 110 millions d’euros
Voitures électriques, batteries et recyclage: comment l’industrie automobile se prépare pour 2030?
Qui est Aiven, nouvelle licorne nordique?
Quick commerce: dans un contexte tendu, Gorillas lève 1 milliard de dollars pour financer sa croissance
Dufourcq
Spatial: un nouveau fonds pour les startups françaises et européennes lancé par le CNES, la BPI et Karista
[Livre Blanc] Priorités et perspectives pour 2025 en matière de gestion des compétences
Circle : un nouveau modèle d’acquisition en peer-to-peer