A la uneEuropeLes levées de fondsMarketing & CommunicationStartup ChannelTech

1 million de dollars pour Actvt et son outil de montage automatique des vidéos

Face à l'envolée du nombre d'heures de vidéo enregistrées par les mobinautes, Actvt propose aux utilisateurs de ne garder que les meilleurs moments. La start-up a développé une application qui propose aux mobinautes de ne conserver que les meilleurs passages de leurs vidéos mobiles ou tournées à partir d'une caméra. Pour cela, l'internaute se connecte à partir de son téléphone sur ses contenus vidéo et indique, d'un simple clic, les moments qu'il souhaite conserver. L'application génère alors automatiquement un montage vidéo.

Au-delà de son outil, la start-up propose aussi une plateforme sociale où les utilisateurs peuvent se regrouper et s'abonner les uns aux autres selon leurs centres d'intérêt. Basée à San Francisco et Paris, la start-up, qui s'est lancée en juin 2015, a noué des partenariats avec des fabricants de caméras et des athlètes afin de se faire connaître. «Actvt est un point de création et de partage», explique Alexander Casassovici, le fondateur.

Pour accélérer, Actvt vient de lever 1 million de dollars (environ 917 000 euros) auprès de CapDecisif Management et d’un business angel du réseau IT-Angels, soutenu par la BPI. Plus de détails avec Alexander Casassovici, le fondateur d'Actvt.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
1 million de dollars pour Actvt et son outil de montage automatique des vidéos
Cybersécurité: contre le logiciel Emotet, les autorités occidentales remportent une bataille mais pas la guerre
SporTech : Le Pack entre dans la mêlée avant les JO de Paris 2024
Dontnod
Jeu vidéo: le studio français Dontnod lève 50 millions d’euros auprès de Tencent
Pourquoi DNA Script signe un contrat avec le ministère des Armées
Après avoir financé Netflix, Airbnb et Spotify, TCV clôture un nouveau fonds de 4 milliards de dollars
eFounders lance un start-up studio pour s’attaquer à la FinTech