A la uneAmérique du nordBusinessEurope

A San Francisco, The Refiners embrasse la mondialisation des talents

«The Refiners» (les raffineurs) est le programme d'accélération dirigé par Géraldine Le Meur, cofondatrice de Le Web, Carlos Diaz (Blue Kiwi, Group Reflect), et Pierre Gaubil (de l'éditeur Sensopia). Fondée par des Français pour les étrangers, la structure veut marquer sa différence avec les accélérateurs existants, tels Techstars, Y Combinator, 500 Startups…

Ainsi, dans cette raffinerie, on pense «All Star Diner» plutôt qu'au traditionnel «Demo Day» de start-up.  Rendez vous au prochain The Refiners Club le 6 décembre!

Tous les six mois, une dizaine de start-up sélectionnées reçoivent un financement d'un montant de 50 000 à 100 000 dollars, en plus d'un accompagnement auprès de 200 entrepreneux ou experts. En échange de cette participation, le fonds d'investissement de The Refiners prend entre 3 et 7% du capital des entreprises.

Côté financement des raffineurs, des VC américains Phil Libin (Evernote), Reid Hoffman (LinkedIn), des VC français tels Xavier Niel (Iliad), Jérôme Lecat (Scality), Fred Mazzella (Blablacar), et des fonds (IDInvest, Partech, Newfund). En tout, 45 privés ont investi 3 millions de dollars. Mais aussi Bpifrance pour cette méthode d'accélération des Français made in USA. La banque publique a investi 2,5 millions de dollars via son PIA (programme d'investissements d'avenir), un plan à l'origine prévu pour les PME et ETI, basées en France.

Fondateurs: Géraldine le Meur, Carlos Diaz, Pierre Gaubil

Date de création: 2016

Siège: San Francisco

Lire aussi: The Refiners veut injecter la culture de la Valley dans la start-up française

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
A San Francisco, The Refiners embrasse la mondialisation des talents
Airbnb, et les plateformes similaires, bannies du centre d’Amsterdam
SNCF: « On ne collecte pas toute la donnée, on collecte la donnée utile »
« L’essentiel est de rassurer les clients et le digital peut y aider »
Vybe lève 2,2 millions d’euros pour lancer sa néobanque pour ados
Coronavirus: face à l’imminence d’une seconde vague, Israël mise sur l’IA
Okarito lève 2,1 millions d’euros pour gérer les voyages d’affaires des startups et PME
Copy link