ActualitéFinTechFrenchWeb Business, l'émissionLes levées de fonds

AssurTech : Lovys lève 17 millions d’euros auprès de Heartcore, NewAlpha et Raise

Avec notre partenaire Assurup, la solution d'assurance des startups, découvrez l'actualité des levées de fonds

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

L’assurtech Lovys annonce, ce matin, une levée de fonds de 17 millions d’euros en série A. Ce tour de table a été mené auprès de Heartcore, NewAlpha, Raise et de ses investisseurs historiques Maif Avenir et Portugal Ventures.

Grâce à cette levée de fonds, Lovys qui est déjà présent en France et au Portugal souhaite s’implanter dans deux nouveaux pays européens. « La France représente quasiment 100% de nos clients. Le Portugal nous permettre surtout de comprendre comment réussir à s’implanter dans un nouveau pays », explique à notre micro son fondateur Joao Cardoso.

Le marché très concurrentiel des néo assurances

Créé en 2017 par l’entrepreneur portugais Joao Cardoso, Lovys souhaite se faire une place dans le marché très concurrentiel des néo assurances qui compte des acteurs comme Luko ou Leocare.

Leocare annonce également avoir collecté 15 millions d’euros pour accélérer sa croissance. Ce financement a été bouclé auprès de Felix Capital, Ventech et Daphni, fonds lancé par Marie Ekeland désormais dirigé par Marc Simoncini. Luko revendique quant à lui d’avoir d’ores et déjà atteint fin 2020 les 100 000 clients. Un objectif prévu pour fin 2021 pour Lovys qui en compte aujourd’hui 20 000. « La crise du coronavirus a mis en avant l’importance d’avoir des solutions d’assurance dématérialisées et sur-mesure. Jusqu’au premier confinement, 60% de nos clients avaient moins de 35 ans. Aujourd’hui, la moitié de nos clients ont plus de 35 ans. Ce phénomène montre que le besoin d’un service digitalisé est un besoin général », met en avant Joao Cardoso.

Lovys souhaite se distinguer de ses concurrents en proposant aux utilisateurs de gérer grâce à une interface unique et digitale, la totalité de leurs assurances du quotidien telles que les assurance habitation, automobile, smartphone et chiens et chats.

Fin 2020, l’ensemble des néo assurances françaises ont lancé Insurtech France, le premier groupement destiné aux nouveaux acteurs de l’assurance. D’après Joao Cardoso, « cette association nous permet d’échanger à propos de nos défis communs et d’éventuellement trouver des solutions ». Un moyen également pour faciliter la représentation de ces nouvelles entreprises dans le paysage assurantiel français, mais également auprès de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution – ou ACPR –, soit le régulateur de l’assurance.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Joao Cardoso, fondateur de Lovys :

Nous vous invitons à vous abonner gratuitement à l’émission DECODE Business sur Apple PodcastSpotifyDeezer, ou tout autre service de podcast qui nous distribue.

L'actualité des levées de fonds vous est présentée avec Assurup, la solution d'assurance pro des startups

Lovys : les données clés

Fondateur : Joao Cardoso
Création : 2017
Siège social : Paris
Secteur : AssurTech
Activité : néoassurance multi-services (habitation, auto, smartphone, chiens et chats)


Financement : 17 millions d’euros en janvier 2020…

Bouton retour en haut de la page
AssurTech : Lovys lève 17 millions d’euros auprès de Heartcore, NewAlpha et Raise
Zendesk Forum Paris : L’art de réinventer la relation client
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France
[Silicon Carne] AgTech : le futur de la food
[Série F] Contentsquare lève 600 millions de dollars et double sa valorisation à 5,6 milliards
Mathieu Escarpit, directeur marketing de Cofidis France : « Le crédit est une solution utile pour financer la transition écologique »
Qonto se renforce en Allemagne avec le rachat de son concurrent Penta

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media