ActualitéEuropeInvestissementsTransport

Autodistribution investit 30 millions d’euros dans Oscaro

Alors que se développent les rumeurs de difficultés financières de la société fondée par Pierre Noel Luigi, Oscaro annonce la prise de participation à hauteur de 4,95% d’Autodis Group pour un investissement de 30 millions d’euros, selon nos informations.

En 2017, Oscaro a enregistré une forte baisse de son Ebitda, plongeant dans le négatif à moins de 8 millions d’euros. Cette mauvaise passe aurait été corrigée par de nombreuses opérations de rationalisation, notamment sur la gestion des retours clients pour les limiter au maximum.

L’entreprise a été condamnée en mai 2018 par le Tribunal de Commerce à régler l’un de ses fournisseurs, avec lequel un accord de règlement était convenu et que l’entreprise n’a pas respecté.

Oscaro serait sur le premier semestre 2018 dans le vert, renouant avec la croissance des 10 dernières années et enregistre un chiffre d’affaires de plus de 168 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année.

Oscaro continue son développement international, notamment en Espagne.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Oscaro est peut être dans le vert le premier semestre est ce dût
    à son oubli de rembourser ses clients pour les retours de pièces non conformes ou
    Aux consignes non remboursées ainsi que la trésorerie qu’il fait avec tous ses non paiements

Bouton retour en haut de la page
Autodistribution investit 30 millions d’euros dans Oscaro
La Cnil clôture les mises en demeure d’Engie et EDF sur les données collectées par les compteurs Linky
Transformation numérique: le groupe lyonnais Visiativ veut lever jusqu’à 8 millions d’euros
Facebook: 3 questions sur la suspension de Donald Trump
Cloud: Microsoft s’engage à maintenir en Europe les données de ses clients européens
PayPal Tink
PayPal réalise le meilleur premier trimestre de son histoire et revoit ses prévisions à la hausse
Shift Technology, nouvelle licorne française de l’AssurTech après une levée de 220 millions de dollars