ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

Banking-as-a-Service: la FinTech Swan lève 16 millions d’euros auprès d’Accel

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

L’accélération de services financiers liés à l’open banking et au Banking-as-a-Service (BaaS) depuis la pandémie n’est plus à prouver. 90% des grandes banques envisagent de fournir des services d’open banking à leurs clients professionnels, et plus de la moitié (54%) des grandes banques espère que l’open banking les aidera à augmenter leurs revenus jusqu’à 10%, selon une étude réalisée par Accenture en 2019.

Sur le même principe que l’open banking, les solutions Banking-as-a-Service permettent à des tiers d’accéder aux fonctionnalités de la banque, quand l’open banking permet à des tiers d’accéder aux données des clients de la banque. Afin d’accélérer la démocratisation de ces services en Europe, la FinTech française Swan lève 16 millions d’euros en série A auprès d’Accel, avec la participation des investisseurs historiques Creandum et Bpifrance Digital Venture. Elle avait déjà levé 5 millions d’euros en septembre 2020. 

Incubé chez eFounders

Swan voit le jour en 2019 sous l’impulsion de Nicolas Benady, Nicolas Saison et Mathieu Breton au sein d’eFounders. Hormis Swan, le startup studio a lancé plusieurs FinTech dont Spendesk (solution SaaS de gestion des dépenses en entreprise), Upflow (plateforme de gestion des factures impayées) et Multis, avant de lancer un programme entièrement dédié aux FinTech, Logic Founders, en janvier 2021.

Swan permet aux entreprises SaaS, les marketplaces et les FinTech d’intégrer des services bancaires dans leur offre, comme la création de comptes bancaires et la dotation d’une carte Mastercard et d’un IBAN. Concrètement, la startup développe une plateforme BaaS permettant aux développeurs d’intégrer les fonctionnalités bancaires en marque blanche. Ce modèle séduit des dizaines d’entreprises dont Agicap, Alma, Expensya, Fintecture, Mon Bel Appart ou encore Pennylane.

Devenir une plateforme self-service

La startup, qui enregistre plus de 135 millions d’euros de transactions sur sa plateforme, arrive cependant à un tournant dans son histoire puisqu’elle souhaite se transformer en plateforme self-service d’ici la fin de l’année, afin de permettre à ses clients de démarrer leurs projets plus indépendamment. Sur ce secteur en pleine expansion, Swan fait face à des concurrents de taille, à l’instar de la FinTech française Treezor, devenue une filiale de la Société Générale depuis son rachat en 2019, l’Allemand Solarisbank ou encore du colosse américain Stripe, startup la mieux valorisée des États-Unis et deuxième au monde, après Bytedance.

Swan ambitionne désormais de s’étendre en Europe, en particulier en Allemagne, où la startup projette d’ouvrir un bureau début 2022. La FinTech prévoit également de tripler de volume en recrutant 70 nouveaux talents (notamment afin de renforcer ses équipes commerciales, marketing et financières) pour atteindre 100 personnes d’ici juin 2022. 

« Chaque pays ayant ses spécificités propres, nous ambitionnons avec cette levée de fonds de travailler au développement de solutions locales, de manière à servir parfaitement l’ensemble des marchés européens : iDEAL aux Pays-Bas, des IBANs allemands en Allemagne, des comptes de dépôt de capital en France, et encore bien d’autres fonctionnalités ! », commente Nicolas Benady

Swan : les données clés

Fondateurs : Nicolas Benady, Nicolas Saison et Mathieu Breton
Création : 2019
Siège social : Paris
Secteur : FinTech
Activité : plateforme de Banking-as-a-Service à destination des développeurs


Financement : 16 millions d’euros en série A auprès d’Accel, avec la participation des investisseurs historiques Creandum et Bpifrance Digital Venture.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Swan
Banking-as-a-Service: la FinTech Swan lève 16 millions d’euros auprès d’Accel
Cajoo
Carrefour s’allie à Uber Eats et Cajoo pour se lancer dans le quick commerce
Le fonds White Star Capital lève 500 millions de dollars pour se renforcer en France
BioTech : DNA Script lève 142 millions d’euros de plus pour son imprimante à ADN
Trottinettes électriques: la startup allemande Tier voit sa valorisation s’envoler à 2 milliards de dollars
Industrie: la France mise 800 millions d’euros dans la robotique pour numériser les usines
Data center: le Québec, nouvel eldorado pour les géants de la Tech?