BusinessFrenchWeb BusinessInvestissementsLes émissionsLes levées de fondsTech

Batch, la startup de Simon Dawlat (AppGratis), boucle un tour de table de 20 millions d’euros

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

En avril 2013, le ciel était tombé sur la tête de Simon Dawlat quand il a vu Apple éjecter son application AppGratis de l’AppStore. Après cette mésaventure, le parcours de l’entrepreneur français dans la Tech aurait pu s’arrêter brutalement. Mais il est parvenu à rebondir en créant Batch dès 2015. Il s’agit d’une start-up qui évolue toujours l’écosystème des applications mobiles, mais en se concentrant sur les notifications push.

Ce pivot s’est avéré rapidement payant dans la mesure où les stratégies omnicanales traditionnelles, souvent basées sur l’e-mail ou le SMS, apparaissaient déjà obsolètes. De plus, la marge de progression est conséquente puisque près d’une application sur deux dans le monde n’utilise pas de notifications push pour engager ses utilisateurs. Cette part est encore bien plus faible pour les sites web, avec seulement 5% d’entre eux qui utilisent des notifications push. Face à ce vide à combler, Simon Dawlat, avec son associé Antoine Guénard, y a rapidement vu une opportunité pour développer une plateforme CRM d’un nouveau genre.

99% des smartphones français touchés par Batch

Pour accélérer le développement de celle-ci, la société annonce aujourd’hui une première levée de fonds de 20 millions d’euros. L’opération a été bouclée auprès du fonds britannique Expedition Capital et du fonds français Orange Ventures, lancé par l’opérateur tricolore dirigé par Stéphane Richard. A cette occasion, Iris Capital, qui avait investi dans AppGratis, juste avant qu’Apple ne voit rouge quant au succès de cette application, sort complètement du capital pour récupérer un bénéfice qu’il aura attendu pendant près d’une décennie.

Regardez notre interview avec Simon Dawlat, co-fondateur et CEO de Batch, à l’occasion de ce tour de table :

A ce jour, Batch indique que sa technologie est déployée dans 99% des smartphones français au travers de 10 000 applications et sites web accompagnés par la start-up. Parmi ses clients, elle compte notamment Oui.sncf, BNP Paribas, LVMH ou encore Société Générale. Selon l’entreprise, sa plateforme envoie 400 milliards de notifications push par an à près de 500 millions de visiteurs uniques mensuels. La société prévoit de s’appuyer sur ce tour de table de 20 millions d’euros pour recruter près de 150 personnes supplémentaires et ouvrir de nouveaux bureaux à Marseille, Londres et Berlin. A l’horizon 2023, Batch vise les 250 employés pour soutenir sa croissance dans le monde entier, à l’heure où le mobile devient un levier clé des entreprises dans le cadre de leur stratégie marketing et d’engagement client.

Batch : les données clés

Fondateurs : Simon Dawlat et Antoine Guénard
Création : 2015
Siège social : Paris
Secteur : Marketing
Activité : engagement client via des notifications push


Financement : 20 millions d’euros en octobre 2021…

Bouton retour en haut de la page
Batch, la startup de Simon Dawlat (AppGratis), boucle un tour de table de 20 millions d’euros
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE