ActualitéBusinessTech

Boston Dynamics: après Google et SoftBank, le fabricant de robots passe entre les mains de Hyundai

Le constructeur automobile sud-coréen Hyundai annonce l’acquisition de 80% des parts de Boston Dynamics. Le groupe japonais SoftBank conserve quant à lui les 20% restantes. Si le montant de la transaction n’a pas été dévoilé, l’opération porte désormais la valorisation de Boston Dynamics à 1,1 milliard de dollars. Le fabricant américain de robots était passé entre les mains de Google en 2013, au sein de la division Google X Robotics, avant d’être revendu à SoftBank en 2017. 

Lancé en 1992 par Marc Raibert, Boston Dynamics développe et conçoit des robots dotés d’une mobilité et d’une intelligence avancée. Ces robots sont conçus pour évoluer dans des environnements « difficiles, dangereux ou non structurés », explique la société. Boston Dynamics a commercialisé son premier robot en juin 2020. Baptisé Spot, il a séduit des clients dans divers secteurs tels que les services publics d’électricité, la construction, l’industrie manufacturière, le pétrole et le gaz ou encore l’exploitation minière. 

Pour Hyundai Motor Group, ce rachat est l’occasion d’accélérer dans les technologies robotiques, en complément de ses solutions dédiées aux véhicules autonomes. Avec l’appui de SoftBank, le constructeur automobile ambitionne de « propulser et développer la commercialisation de robots avancés ». Ce rachat s’inscrit dans la stratégie de transformation de Hyundai, qui souhaite devenir un fournisseur de solutions de « mobilité intelligente ». Le géant sud-coréen a par ailleurs investi dans le développement de technologies telles que la conduite autonome, les véhicules écologiques, les usines intelligentes, l’intelligence artificielle ou encore les robots.

« Cette transaction permettra d’unir les capacités de Hyundai Motor Group et de Boston Dynamics pour être le fer de lance de l’innovation dans la mobilité future », commente Euisun Chung, président de Hyundai Motor Group. « Les synergies créées par notre union offrent à nos entreprises de nouvelles voies passionnantes pour atteindre notre objectif, à savoir offrir à l’humanité une liberté de mouvement et une sécurité de haut niveau. »

Bouton retour en haut de la page
Boston Dynamics: après Google et SoftBank, le fabricant de robots passe entre les mains de Hyundai
[SEED] Osol lève 3 millions d’euros auprès de Christophe Courtin (FLEX-O) et Romain Afflelou (Cosmo)
Le leader mondial de la réservation en ligne beauté Booksy s’offre la startup française Kiute
Amazon Prime, le pari risqué mais réussi de Jeff Bezos
PrestaShop tombe dans le giron du groupe italien MBE Worldwide
Les consommateurs ont-ils davantage confiance dans l’identité numérique ?
Cybersurveillance: l’entreprise française Nexa Technologies mise en examen pour « complicité de torture » en Egypte