ActualitéBusinessEdTech

Byju’s: le géant de l’EdTech s’apprêterait à lever 600 millions de dollars supplémentaires

La startup indienne n’en finit pas de croître depuis l’essor des solutions EdTech, dû en grande partie aux mesures de confinement. Byju’s est désormais devenu un géant de l’EdTech et compte bien écraser la concurrence. La startup lancée en 2011 s’apprêterait à lever 600 millions de dollars pour assouvir ses ambitions, selon des sources citées par TechCrunch, ce qui porterait sa valorisation à 15 milliards de dollars, contre 12 milliards actuellement. 

Fondé sous l’impulsion de Byju Raveendran, un ancien professeur, Byju’s est une plateforme d’apprentissage passant par des méthodes pédagogiques tels que des jeux ou des vidéos, et s’adresse aux élèves de tous niveaux, de la maternelle à la terminale. Disponible sur application mobile, la plateforme a su séduire un grand nombre d’élèves pendant la crise du Covid-19 et compte aujourd’hui plus de 80 millions d’utilisateurs, dont 5,5 millions d’abonnés payants. 

Une stratégie d’acquisition payante?

La popularité des plateformes EdTech en Inde lui a permis de lever près d’un milliard de dollars en 2020, dont 500 millions auprès de Silver Lake et BlackRock en septembre dernier. Ces nouveau fonds pourraient permettre à la startup basée à Bangalore d’accélérer dans sa stratégie d’acquisition. En effet, pour accroître son développement, Byju’s a racheté la startup indienne WhiteHat Jr en août dernier pour 300 millions de dollars, une plateforme EdTech proposant des cours de codage en ligne aux étudiants indiens et américains dotée d’un chiffre d’affaires annuel de 150 millions de dollars. 

Plus récemment, on a appris que Byju’s devrait conclure l’acquisition d’Aakash Educational, l’un des premiers services de préparation aux examens en Inde, pour 800 millions de dollars d’ici mars. La startup serait également en pourparlers avec une entreprise américaine pour l’acquérir, selon TechCrunch. Il prévoit également de racheter l’un de ses concurrents, Toppr Technologies, pour 150 millions de dollars, selon des sources proches du dossier citées par Bloomberg le mois dernier. 

Byju’s n’est pas le seul acteur à avoir bénéficier de l’essor des cours en ligne et doit faire face à la concurrence de plateformes déjà bien ancrée en Inde, à l’instar de Vedantu ou encore d’Unacademy. La startup indienne spécialisée dans les formations à distance a en effet levé 150 millions de dollars lors d’un tour de table mené par le Vision Fund 2 de SoftBank et a atteint les 2 milliards de dollars de valorisation en novembre dernier grâce à l’arrivée de deux nouveaux investisseurs à son capital; Tiger Global, également présent au capital de Byju’s, et Dragoneer Investment.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Byju's
Byju’s: le géant de l’EdTech s’apprêterait à lever 600 millions de dollars supplémentaires
«Ma classe à la maison»: la plateforme du CNED de nouveau ciblée par des cyberattaques
Radio France
Face aux géants du streaming, les radios françaises font leur révolution numérique
De quoi le télétravail est-il la fin?
Michel Devoret Yale Quantum
[DECODE Quantum] A la rencontre de Michel Devoret, Directeur du laboratoire de nanofabrication en physique appliquée de l’Université de Yale
Twitter a manqué de racheter Clubhouse pour 4 milliards de dollars
Obsolescence programmée: Apple débourse 3,4 millions de dollars pour mettre fin aux litiges chiliens