ActualitéBusinessTech

Cellfony, solution de paiement mobile, lance sa levée de fonds participative

Fondé en 2008, Cellfony a développé une plateforme de «mobile payment ». Destinée principalement aux très petits commerces, cette solution permet d’encaisser un paiement par carte bancaire via son smartphone.

Jean-Luc Leleu, fondateur de Cellfony, précise : « Il s’agit d’une alternative gratuite à l’utilisation d’un terminal de paiement classique. Nous visons ici le marché européen des entrepreneurs individuels, professions libérales et de santé, celui des très petites boutiques, des itinérants etc…  »

Afin d’amorcer le lancement de ce nouveau produit, Cellfony a fait appel à Wiseed pour organiser une levée de fonds participative. Ouverte aux particuliers, à partir de 500 euros, cette augmentation en capital doit permettre de réunir des investisseurs individuels qui souhaitent soutenir le développement des activités de Cellfony et devenir actionnaire de cette aventure, au sens acteur du terme.

L’objectif de la start-up est donc d’accélérer sa prise de position sur le marché européen afin d’y occuper une place de leader, à l’image de Square sur le continent américain qui gère désormais 11M $ de transactions par jour, un volume qui a triplé depuis juillet.

2 commentaires

  1. Très fort potentiel.
    Square ne gère pas les puces (aux US -> piste magnétique).
    Il y a également un autre acteur suédois en Europe, http://izettle.com/ qui vient de lever $11mio, à surveiller.

Bouton retour en haut de la page
Cellfony, solution de paiement mobile, lance sa levée de fonds participative
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Qairn la startup qui veut simplifier le marketing dans les secteurs réglementés