A la uneActualitéEuropeLille

Condamné, Uber France doit dédommager un chauffeur de taxi lésé par «Uber POP»

Alors qu'Uber avait récemment remporté une victoire sur son service de géolocalisation suite à une décision du Conseil d'État, il vient d'être condamné par le tribunal correctionnel de Lille pour son service Uber POP, apprend-on sur Europe1.fr. L'Américain a été condamné à payer une amende de 50 000 euros pour «pratique commerciale trompeuse». Jusqu'à l'été 2015, avant de décider de le suspendre en France, il proposait en effet le service «Uber POP» comme un service de covoiturage. Or, un chauffeur de taxi lillois a déposé une plainte pour «concurrence déloyale» sur son activité. Une plainte que le tribunal de Lille a jugé recevable.

Le chauffeur lillois va également être dédommagé de 3 000 euros par le VTC. Dans sa plainte, il reprochait à Uber de ne pas s'acquitter des mêmes charges que les chauffeurs de taxi et de faire concurrence à une profession réglementée. Face à la Cour, il a présenté un manque à gagner sur son activité de 50 000 euros, précise Europe1. Cette décision pourrait en tout cas faire jurisprudence et encourager d'autres chauffeurs à déposer plainte. 

Le tribunal n'a en revanche pas retenu la «complicité d'exercice illégal de la profession de taxi». Uber France n'a pas encore indiqué si il ferait appel ou non de cette décision. La société a lancé il y a quelques jours une campagne publicitaire pour se battre sur le terrain de la communication en France.

Lire aussi: Trois années au coeur de l’aventure Uber


[INSIDERS] Le Conseil d’État donne raison aux avocats d’Uber

Juno, l’anti-Uber prêt à donner des parts de la société à ses chauffeurs

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Condamné, Uber France doit dédommager un chauffeur de taxi lésé par «Uber POP»
Silicon Valley : un exode de San Francisco vers des villes moyennes américaines se prépare
Élections américaines: Facebook va bloquer les publicités des médias contrôlés par un État
Coronavirus: l’État débloque un fonds au secours des startups françaises convoitées à l’étranger
Confinement: comment les géants américains ont profité de l’explosion du temps passé sur Internet
Hyperconnexion : « se connecter aux autres pour éviter de se connecter à soi-même »
French Tech : Alexandre Fretti quitte Webhelp pour prendre la tête de Malt
Copy link