ActualitéBusinessTech

Coronavirus: pourquoi Microsoft est bien positionné pour affronter la crise

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

« Nous venons d’assister à deux ans de transformation numérique en deux mois », a déclaré mercredi Satya Nadella, le patron de Microsoft, dont les activités de cloud (informatique à distance) sont bien placées pour profiter de la distanciation sociale. Le géant de l’informatique a réalisé un bénéfice net de 10,8 milliards de dollars de janvier à mars, en hausse de 22% sur un an, pour un chiffre d’affaires de 35 milliards (+15%). Mais le groupe a immédiatement précisé que l’impact réel de la pandémie de Covid-19 ne serait « vraiment visible dans ses résultats financiers que dans les trimestres à venir ».

En attendant, Microsoft et ses logiciels de cloud se retrouvent au coeur des enjeux du confinement pour les entreprises. « Du télétravail aux ventes, en passant par l’éducation, l’infrastructure du cloud et la sécurité – nous travaillons aux côtés de nos clients pour les aider à s’adapter et à rester ouverts dans un monde du tout-à-distance », a détaillé Satya Nadella. Fin février, le groupe américain avait prévenu qu’il n’atteindrait sans doute pas sa prévision de chiffre d’affaires pour Windows et sa gamme d’ordinateurs Surface, à cause des retards dans la production causés par l’épidémie de nouveau coronavirus.

Microsoft, «bien mieux protégé que d’autres des impacts du Covid-19» ?

Mais ces dernières années, Microsoft a concentré son attention sur les services aux sociétés plutôt qu’aux consommateurs. Au troisième trimestre de son exercice décalé, son activité « intelligent cloud », qui comprend sa plateforme Azure pour les entreprises, a bondi de 27% à 12.3 milliards de dollars. A Wall Street, le titre du groupe progressait de quelque 2% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

Microsoft « est bien mieux protégé que d’autres des impacts du Covid-19 », souligne Patrick Moorhead de Moor Insights & Strategy, parce qu’elle ne dépend pas de dépenses « facultatives » comme la publicité ou la consommation du grand public. « En plus la société propose des produits et des services qui aident les organisations à traverser la crise, pour collaborer à distance pour transformer leur activité, ce qui soutient la demande ». Selon Daniel Ives de Wedbush, ces résultats « augurent bien de la santé du secteur des technologies, et notamment du cloud, malgré cette tempête économique de catégorie 5 ».

Bouton retour en haut de la page
Microsoft
Coronavirus: pourquoi Microsoft est bien positionné pour affronter la crise
[Seed] La PropTech Buildrz réalise une première levée de fonds de 3,8 millions d’euros
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media