A la uneStartupStartup ChannelTech

Dataiku veut conquérir le marché américain avec ses analyses prédictives

Les entreprises produisent une quantité importante de données, mais encore faut-il savoir les utiliser pour les rendre utiles. C’est de ce constat qu’est né Dataiku, une start-up française basée au sein de l’incubateur Agoranov, à Paris. «Dataiku apporte un logiciel, Data Science Studio, qui vise à rendre plus productif et efficace le travail de développement d’une application prédictive», explique à Frenchweb Clément Stenac, l’un des cofondateurs.

Les champs d’applications sont très larges. Il peut s’agir d’applications pour la «ville intelligente» (prédiction des stationnements par exemple), la logistique ou même la «maintenance prédictive», afin d’anticiper la panne d’une machine chez les industriels. «Cela nécessite un certain nombre d’étapes techniques, allant de la préparation des données – c’est-à-dire partir des données brutes pour en faire des données utilisables – au machine learning, c’est-à-dire l’utilisation d’un algorithme (…) pour expliquer le passé ou prédire le futur», précise M. Stenac.

L’entreprise compte plusieurs grands comptes parmi ses clients, dont Chronopost, Capgemini, Blablacar et Vente-prive. Fondée en 2012, Dataiku a levé 3 millions d’euros en janvier et va ouvrir un bureau à New York dans les prochaines semaines. Plus de détails avec Clément Stenac, cofondateur de Dataiku.

Fondateurs : Marc Batty, Thomas Cabrol, Florian Douetteau, Clément Sténac

Création : 2012

Marché : logiciel pour le développement d’application prédictive

Siège social : Paris

Financement : 3 millions d’euros levés en janvier 2015

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Dataiku veut conquérir le marché américain avec ses analyses prédictives
Internet haut débit: SpaceX lance la deuxième grappe de sa constellation de satellites
Instagram teste les « likes » masqués pour diminuer la pression sociale
Axa met fin à son expérience de contrat d’assurance sur la blockchain
L’inventeur de Javascript veut défier le modèle publicitaire sur Internet avec son navigateur Brave
FacebookLeaks, petits arrangements et gros profits sur les données personnelles
Rakuten
Rakuten paie les pots cassés de l’entrée en Bourse laborieuse de Lyft
Copy link