ActualitéAsieBusinessFinTechTourisme

[DECODE] Comment Alibaba et Tencent placent leurs pions à l’international sur le marché du paiement

Pour les BATX, le marché chinois ne suffit plus. On en avait déjà un aperçu dans le retail avec Xiaomi, qui vient d’ouvrir son premier centre de R&D en Europe, basé en Finlande, et multiplie les boutiques physiques en Europe, et Alibaba qui a décidé d’implanter son premier hub logistique européen en Belgique et d’ouvrir cet été la première boutique physique AliExpress en Europe, située à Madrid. 

Désormais, les géants chinois se placent en ordre de bataille pour conquérir le marché du paiement à l’international. Et sans surprise, ce sont Alibaba et Tencent, avec leurs solutions de paiement mobile respectives, Alipay et WeChat Pay, qui commencent à montrer l’étendue de leurs ambitions sur se segment.

Alipay et WeChat Pay s’ouvrent aux touristes étrangers en Chine 

Preuve en est, les deux géants chinois prévoient d’ouvrir leurs solutions de paiement mobile aux touristes étrangers lors de leur visite sur le territoire chinois. Alipay va ainsi permettre aux voyageurs d’utiliser un service de carte prépayée fourni par la Banque de Shanghaï pour payer leurs achats en Chine, tandis que WeChat Pay va proposer une approche plus simple puisque Tencent, qui dans ce cadre collabore notamment avec Visa, Mastercard et American Express, veut permettre aux visiteurs étrangers de connecter directement leurs cartes à son service de paiement mobile pour les rendre compatibles avec le système bancaire chinoise. En 2018, la Chine a accueilli 142 millions de touristes.

Jusqu’à maintenant, il était quasiment impossible pour les touristes étrangers de régler leurs achats avec leur carte bancaire, étant donné que très peu de points vente acceptent les cartes étrangères comme Visa ou Mastercard. Dans ce contexte, les touristes n’avaient d’autre chois que d’utiliser de l’argent liquide. Un comble alors que la Chine veut basculer dans une ère «cashless». Le cash ne devrait ainsi représenter que 30% des transactions d’ici l’an prochain. 

Les touristes chinois en éclaireurs sur le marché européen et américain 

L’ouverture d’Alipay et WeChat Pay à des utilisateurs étrangers marque une avancée significative dans la stratégie d’Alibaba et de Tencent sur le marché du paiement. Et pour cause, les deux services n’étaient jusque-là réservés à l’international qu’aux touristes chinois en déplacement dans les grandes villes du monde entier. A Paris, ils peuvent ainsi notamment effectuer des achats aux Galeries Lafayette en utilisant le paiement par QR code via l’un des deux services. 

De plus en plus nombreux à visiter l’Europe et les États-Unis, les touristes chinois constituent un moyen opportun pour Alibaba et Tencent afin d’éprouver le modèle de leurs services de paiement avant de les proposer à des utilisateurs internationaux dans un futur proche. En 2018, plus de 150 millions de touristes chinois ont voyagé à travers le monde. Ils devraient être plus de 400 millions à l’horizon 2030, selon l’Institut de recherche sur le tourisme en Chine (Cotri). Un vivier conséquent qui va permettre à Alibaba et Tencent de se rôder en Europe et aux États-Unis pour devenir à terme des acteurs mondiaux du paiement.

Cette approche transfrontalière du paiement se dessine de manière plus claire depuis quelques mois, notamment du côté d’Ant Financial, la filiale financière d’Alibaba qui détient Alipay. En début d’année, cette dernière a déboursé 700 millions de dollars pour mettre la main sur la FinTech britannique WorldFirst, spécialisée dans le transfert d’argent à l’international. Une manière pour Ant Financial, qui vise 2 milliards d’utilisateurs d’ici 10 ans, de se positionner face à des géants européens et américains, comme PayPal, Adyen ou Stripe, qui étudient les possibilités pour tirer profit du marché chinois.

PayPal et Wirecard débarquent en Chine 

Si ce dernier représente un potentiel conséquent, il n’est plus seulement l’apanage des solutions Alipay et WeChat Pay qui s’accaparent cependant 93% du marché avec respectivement 450 millions et 600 millions d’utilisateurs. Et pour cause, la Banque populaire de Chine a annoncé en mars 2018 l’ouverture de son marché intérieur aux entreprises étrangères dans le secteur des paiements. 

Une brèche dans laquelle n’a pas tardé à s’engouffrer PayPal, qui compte 286 millions d’utilisateurs à travers le monde, dont 10 millions en France, pour prendre de vitesse Visa et Mastercard dans l’Empire du Milieu. Le géant américain est en effet devenu la première plateforme étrangère de paiement acceptée en Chine après avoir obtenu en septembre la bénédiction de la Banque populaire de Chine pour s’emparer de Gopay Information Technology, un acteur local du paiement en ligne. Dans le sillage de PayPal, la société allemande Wirecard vient d’annoncer le rachat de l’entreprise chinoise Allscore Payment. Selon le cabinet Frost & Sullivan, le marché du paiement mobile en Chine devrait peser 96 730 milliards de dollars d’ici 2023. 

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
[DECODE] Comment Alibaba et Tencent placent leurs pions à l’international sur le marché du paiement
La startup R-Pur lève 2,5 millions d’euros pour ses masques anti-pollution
[PORTRAIT] Baptiste Robert, le hacker traqueur de failles à la renommée internationale
[Made in Switzerland] La Suisse à Slush 2019
Les offres d’emploi de la semaine
Huawei porte plainte contre sa mise à l’écart de subventions fédérales aux Etats-Unis
Uber: 6 000 agressions sexuelles enregistrées aux États-Unis en deux ans
Copy link