ActualitéBusinessTech

DNA Script s’associe à Moderna pour mieux lutter contre les prochaines pandémies

Actuellement, Moderna est sous le feu des projecteurs avec le déploiement mondial de son vaccin à ARN contre le Covid-19. Mais cela n’empêche pas la BioTech américaine de se préparer déjà aux pandémies de demain. Dans ce sens, elle vient de signer un partenariat avec la start-up française DNA Script, spécialisée dans la synthèse d’ADN. Fondée en 2014 par Thomas Ybert, Sylvain Gariel et Xavier Godron, la société a développé une imprimante (Syntax) capable de synthétiser de l’ADN de haute qualité pour élargir le champ des possibles dans les sciences de la vie et la technologie.

Cette alliance vise à développer un prototype d’unité mobile de fabrication rapide de vaccins et de produits thérapeutiques dans le cadre du programme Nucleic Acids On-Demand World-Wide (NOW) de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), l’agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et le développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire. Dans le cadre de cet accord, DNA Script, qui a levé 46 millions d’euros en juillet 2020, recevra jusqu’à 5 millions de dollars.

Des unités mobiles capables de produire 500 doses de vaccins en moins de 3 jours

Concrètement, il est question d’intégrer la technologie de synthèse enzymatique d’ADN de DNA Script, permettant de synthétiser des acides nucléiques de haute qualité, dans le processus existant de fabrication rapide de vaccins et produits thérapeutiques à base d’ARN messager, comme le vaccin contre le Covid-19, développés par Moderna. La finalité du projet est d’aboutir à la création d’unités mobiles de fabrication de vaccins et de médicaments, déployables dans les régions les plus reculées, pour fournir une protection rapide aux populations locales et au personnel militaire face à des menaces biologiques.

Ces unités mobiles prendraient la forme d’un conteneur de petite taille (1,8 m x 1,8 m x 1,8 m) et serviraient non seulement à fabriquer et proposer rapidement des traitements préventifs, mais aussi à réaliser le diagnostic de menaces biologiques pour y répondre dans les plus brefs délais. Ainsi, dès l’apparition d’un virus, il serait possible de l’identifier et de développer un traitement pour l’éradiquer bien plus rapidement qu’aujourd’hui. Chaque unité serait capable de produire jusqu’à 500 doses de vaccins ou de médicaments en moins de trois jours. Le premier prototype est attendu à l’horizon 2024.

Pour DNA Script, il s’agit d’un nouveau contrat prestigieux après celui annoncé en début d’année avec le ministère des Armées en France pour se prémunir contre les nouvelles menaces biologiques. «Nous sommes très heureux de collaborer avec Moderna et la DARPA dans le cadre de ce programme majeur. Celui-ci adopte une approche biotechnologique innovante pour détecter, caractériser et contrer rapidement les menaces liées aux agents pathogènes émergents ou modifiés. Nous pensons que la vitesse, l’efficacité et la facilité d’utilisation de notre imprimante à ADN, Syntax, qui met en œuvre notre technologie propriétaire de synthèse enzymatique, seront essentielles pour prévenir les futures pandémies», indique Thomas Ybert, co-fondateur et président de DNA Script.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
DNA Script s’associe à Moderna pour mieux lutter contre les prochaines pandémies
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?