Tech

[Etude Akamai] Etat des lieux de l’Internet mondial

Vitesse de connexion, attaques de trafic, connectivité mobile…La société américaine Akamai, spécialisée dans l’accélération de la diffusion des contenus et des applications sur le web, vient de publier son rapport sur l’état des lieux de l’internet, au 1er trimestre 2011. Basée sur les données collectées depuis sa plateforme où transite 15 à 30% du trafic web mondial, cette étude offre une vision globale du trafic généré sur la toile. En voici les principales tendances:

Les villes où la connexion est la plus rapide

  • Les villes d’Asie font figure de bonnes élèves. En effet, 61 villes japonaises et 5 villes en Corée du Sud et à Hong Kong comptent parmi les 100 premiers de ce classements.
  • Lyse, en Norvège, est la ville en Europe où la connexion est la plus rapide. Elle se place au 33ème rang.
  • 18 villes aux Etats-Unis, occupent les 100 premiers rangs de ce classement.

Pénétration Internet 

  • Au premier trimestre 2011, plus de 584 millions d’adresses IP uniques se sont connectées à la plateforme d’Akamai. Soit une progression de 20% par rapport à l’année précédente.
  • Les 10 premiers pays/régions ont représenté près de 70% du total des adresses IP. La majorité des adresses IP restent donc concentrées dans un nombre relativement restreint de zones géographiques.

Connectivité sur les réseaux mobiles

  • Au premier trimestre 2011, la vitesse moyenne de connexion mesurée chez les fournisseurs de mobiles identifiés, allait de 163 Kb/s à plus de 6Mb/s. C’est un fournisseur polonais qui offre la meilleure vitesse moyenne de connexion mobile.
  • Selon les chiffres annoncés par Ericsson, (en partenariat avec Akamai), l’ensemble du trafic de données sur mobile a connu une progression annuelle de 130%, atteignant maintenant plus de deux fois le volume du trafic voix.
Attaques de trafic
  • Le Myanmar est la zone géographique qui a généré le plus d’attaques de trafic (13%) au cours de ce premier trimestre 2011. Viennent ensuite, les Etats Unis, dont les attaques représentent 10% de celles observées à travers le monde.
  • En ce qui concerne les attaques de trafic provenant des fournisseurs de réseaux mobiles, l’Italie reste sur la première marche du podium. Elle est en effet responsable de 25% de l’ensemble de ce type d’attaques.

En conclusion, le rapport Akamai souligne que les connexions à bas débit tendent à reculer et enregistrent une baisse de 15%. La France présente le plus faible taux d’adoption du bas débit avec 0,3%.

Créée il y a 10 ans, Akamai gère aujourd’hui un parc de 85 000 serveurs dans le monde, souvent installés directement chez les ISP « Internet service providers ». Elle travaille en cloud depuis toujours.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This