ActualitéArts et CultureFrenchTechLyon

Tea, la start-up qui veut libérer le livre numérique des technologies propriétaires

Le marché du livre numérique représente 3,1% du chiffre d’affaire total de l’édition française (source Syndicat National du Livre), qui pèse au global près de 82 millions d’euros. Mais ce marché est trusté par des mastodontes comme Amazon ou Apple, et les acteurs français peinent à s’imposer.

Face à ce monopole , Guillaume Decitre ( voir l’interview vidéo « Decitre, une librairie centenaire qui a pris le virage du digital« ), Valérie Heppe Collin, et Éric Daspet, trois spécialistes du monde du livre et du web ont lancé TEA, une start-up qui développe une solution en open source destinée aux professionnels du livre.

Fondée en mai 2011 , TEA édite des applications de vente et de lecture de livres numériques qui permettent aux libraires et distributeurs de bénéficier de solutions pour fidéliser leurs clients sur tablettes et liseuses. Elle a par ailleurs noué un partenariat avec un fabricant ukrainien d’e-book, PocketBook.

La start-up, basée à Lyon, travaille déjà avec une quinzaine de clients : Cultura, Decitre, le groupe Bayard et CDiscount par exemple.

Valérie Heppe Collin, co-fondatrice de TEA :

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Tea, la start-up qui veut libérer le livre numérique des technologies propriétaires
Vinted lève 250 millions d’euros pour conquérir l’Europe
Tesla chute en Bourse, souffrant de chiffres de ventes décevants en Chine
E-santé: Aga Care lève des fonds pour développer son coach virtuel de bien-être
Boosté par les GAFAM, le fleuron français des câbles sous-marins ASN espère doubler ses revenus
Pourquoi Salty a choisi de devenir une DNVB pour se réinventer
E-commerce: Polar Analytics lève 1,2 million d’euros auprès de Frst et Kima