ActualitéArts et CultureFrenchTechLyon

Tea, la start-up qui veut libérer le livre numérique des technologies propriétaires

Le marché du livre numérique représente 3,1% du chiffre d’affaire total de l’édition française (source Syndicat National du Livre), qui pèse au global près de 82 millions d’euros. Mais ce marché est trusté par des mastodontes comme Amazon ou Apple, et les acteurs français peinent à s’imposer.

Face à ce monopole , Guillaume Decitre ( voir l’interview vidéo « Decitre, une librairie centenaire qui a pris le virage du digital« ), Valérie Heppe Collin, et Éric Daspet, trois spécialistes du monde du livre et du web ont lancé TEA, une start-up qui développe une solution en open source destinée aux professionnels du livre.

Fondée en mai 2011 , TEA édite des applications de vente et de lecture de livres numériques qui permettent aux libraires et distributeurs de bénéficier de solutions pour fidéliser leurs clients sur tablettes et liseuses. Elle a par ailleurs noué un partenariat avec un fabricant ukrainien d’e-book, PocketBook.

La start-up, basée à Lyon, travaille déjà avec une quinzaine de clients : Cultura, Decitre, le groupe Bayard et CDiscount par exemple.

Valérie Heppe Collin, co-fondatrice de TEA :

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Tea, la start-up qui veut libérer le livre numérique des technologies propriétaires
Google va répercuter la taxe Gafa sur les tarifs de ses publicités en France et en Espagne
Covid-19: comment la crise a boosté les applications pour rester en contact avec les seniors
Ciblage publicitaire: pourquoi le projet de Google inquiète les éditeurs européens?
WhatsApp
En Afrique du Sud, les nouvelles règles d’utilisation de WhatsApp ne passent pas
Voiture autonome: Honda lance le premier véhicule au monde doté d’un système de niveau 3
Fabernovel s’étend en Chine avec une nouvelle acquisition