ActualitéTech

Google tente de concurrencer Siri avec Google Voice Search

Siri aurait-il désormais un concurrent de taille ? La firme de Mountain View a récemment mis à jour son application Google Search, où l’accent a notamment été porté sur la commande vocale.

Améliorée, celle-ci permet dorénavant de poser toutes sortes de questions à l’oral et d’obtenir des réponses précises également à l’oral. On notera, néanmoins, que cette dernière option n’est pour l’instant disponible que sur la version américaine. Ainsi, l’application répond par exemple automatiquement à la question « What time is it » et vous montre une série d’images de New York lorsque vous lui demandez « Show me pics of New York ».

Toutefois, lorsque l’utilisateur interroge Google Search via sa comande vocale en Français, il n’obtient pour réponse qu’une page de résultats de liens issus du moteur de recherche. De plus, l’application présente encore quelques lacunes en faussant quelques fois les traductions des questions posées. Par exemple lorsqu’on la questionne en Français sur l’ouragan Sandy, l’application fait référence au jour « samedi ».

Google Search présente néanmoins l’avantage de retranscrire en temps réel la question que vous venez de lui poser. Une manière de vérifier automatiquement si l’application a bien saisi la requête en question.

Téléchargez l’application ici.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Google tente de concurrencer Siri avec Google Voice Search
Buy now, pay later: Stripe et Klarna s’associent pour dominer le marché du paiement fractionné
Cloud: Amazon a conclu un contrat avec les services secrets britanniques estimé jusqu’à 1 milliard de livres
Cantine collaborative: la startup française Avekapeti lève 2 millions d’euros auprès d’Inter Invest
Cajoo
Carrefour s’allie à Uber Eats et Cajoo pour se lancer dans le quick commerce
Le fonds White Star Capital lève 500 millions de dollars pour se renforcer en France
BioTech : DNA Script lève 142 millions d’euros de plus pour son imprimante à ADN