A la uneActualité

Le Nasdaq retrouve son niveau d’avant la bulle Internet, à plus de 5 000 points

Le monde de la tech américain est euphorique. Le Nasdaq est passé au-dessus des 5000 points lundi 2 mars, un niveau qu’il avait atteint il y a…15 ans, en 2000, avant l’éclatement de la bulle Internet. Le Nasdaq Composite a gagné 44,57 points (0,9%) à 5 008,096, après un pic de 5 008,567 en séance.

Pour les experts, cette embellie à plusieurs explications. La première tient au nombre de fusions-acquisitions qui ont soutenu la cote. Le fabricant de semi-conducteurs NXP a signé lundi 2 mars le rachat de son concurrent Freescale pour un montant de 11,8 milliards de dollars, précise l’agence Reuters. Résultat, NXP a bondi de plus de 17% et Freescale a inscrit un gain de près de 12%. De même, Hewlett-Packard a annoncé l’acquisition d’Aruba Networks, un fournisseur d’équipements pour les réseaux WiFi, pour environ 2,7 milliards de dollars.

Ensuite, si l’on observe la courbe, la poussée du Nasdaq reprend en 2009, après la crise financière. Et si elle ne s’est pas arrêtée en chemin, c’est aussi grâce au boom des technologies développées pour l’industrie du smartphone, lit-on dans la presse américaine. Si l’on se dirige vers un monde 100% mobile, le Nasdaq a donc encore de beaux jours devant lui.

Capture d’écran 2015-03-03 à 10.20.51

Capture d’écran 2015-03-03 à 11.00.43

Du côté des entreprises françaises cotées au Nasdaq, Criteo (qui avait réussi son entrée en Bourse en 2013), a légèrement clôturé en baisse de 0,15%, La société de biopharmaceutique DBV Technologies a terminé en hausse de 0,37%.

Après l’éclatement de la bulle Internet, l’indice des industriels américains avait touché le fond en octobre 2002, à 1 108 points, après avoir dégringolé de 78%.

A LIRE aussi : « Faut-il craindre une nouvelle bulle internet? »

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Le Nasdaq retrouve son niveau d’avant la bulle Internet, à plus de 5 000 points
Livraison : la rapidité n’est pas le premier critère du consommateur
Cashfree
FinTech: l’Indien Cashfree lève 35,3 millions de dollars auprès d’Apis Partners et Y Combinator
La croissance d’Aramis Auto soutenue par le marché de l’occasion
Commission sur les applications: Apple fait une nouvelle concession
[Webinar] Comment simplifier vos processus et réduire vos coûts grâce à la signature électronique ?
Walmart achète des actifs de JoyRun pour compléter son service de livraison