A la uneActualité Start Me UpAsieEuropeRennesStart Me UpTech

Les Rennais de Klaxoon lèvent 5 millions d’euros pour mettre de l’interactivité dans l’entreprise

  •  Klaxoon édite une solution pour engager et faire collaborer les employés.

  • La start-up vise 10 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2017.
     

Le montant

Klaxoon, éditeur d'une plateforme pour faire communiquer les salariés entre eux, annonce une première levée de fonds de 5 millions d'euros. Ce tour de table a été effectué auprès des fonds White Star Capital (New-York), Wind (SanFrancisco – Bruxelles), Arkea Capital.

Côté investisseurs privés: Xavier Niel (Kima Ventures), Cyril Grislain Karray (ex Partner McKinsey Brésil), et Xavier Gury (ex Publicis Digital Asie).

Le marché

Cette start-up, développée au sein du groupe Regards à Rennes, commercialise une plateforme dont l'ambition est de dynamiser le travail en équipe. Les employés peuvent discuter via une messagerie instantanée, échanger facilement des documents, mais également créer des quizz ou des sondages sur un sujet particulier afin d'apprécier les retours en interne.

Elle s'est d'abord tournée vers les groupes du CAC 40. Elle revendique aujourd'hui 100 000 utilisateurs dans le monde. 

D'autres start-up, comme Wisembly, ou encore l'application Beekast pour gagner en productivité pendant les réunions, se positionnent également sur ce marché.

Les objectifs de la Start-up

Avec cette levée de fonds, Klaxoon veut se développer à l'international.

REVOIR: L'interview de Matthieu Beucher, fondateur de Klaxoon.

 

PDG : Matthieu Beucher

Création : 2014

Siège social : Rennes

Effectifs: 100

Activité : plateforme pour le travail en équipe

Concurrent : Wisembly

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Les Rennais de Klaxoon lèvent 5 millions d’euros pour mettre de l’interactivité dans l’entreprise
Deepsense
Reconnaissance faciale: le Français Deepsense récolte 3 millions d’euros auprès de SEAF
L’Espagne mise 600 millions d’euros dans l’IA pour son plan de relance économique
Salesforce s’offre Slack pour 27,7 milliards de dollars afin de rivaliser avec Microsoft
WeLink lève 4,2 millions d’euros auprès de OneRagtime
FinTech et DeepTech au cœur de l’écosystème du Grand Est
Palantir
[DECODE Market] Palantir, Ant Group et Altice Europe : 3 destins très différents sur les marchés boursiers