A la uneAsieRennesTech

Les Rennais de Klaxoon lèvent 5 millions d’euros pour mettre de l’interactivité dans l’entreprise

  •  Klaxoon édite une solution pour engager et faire collaborer les employés.

  • La start-up vise 10 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2017.
     

Le montant

Klaxoon, éditeur d'une plateforme pour faire communiquer les salariés entre eux, annonce une première levée de fonds de 5 millions d'euros. Ce tour de table a été effectué auprès des fonds White Star Capital (New-York), Wind (SanFrancisco – Bruxelles), Arkea Capital.

Côté investisseurs privés: Xavier Niel (Kima Ventures), Cyril Grislain Karray (ex Partner McKinsey Brésil), et Xavier Gury (ex Publicis Digital Asie).

Le marché

Cette start-up, développée au sein du groupe Regards à Rennes, commercialise une plateforme dont l'ambition est de dynamiser le travail en équipe. Les employés peuvent discuter via une messagerie instantanée, échanger facilement des documents, mais également créer des quizz ou des sondages sur un sujet particulier afin d'apprécier les retours en interne.

Elle s'est d'abord tournée vers les groupes du CAC 40. Elle revendique aujourd'hui 100 000 utilisateurs dans le monde. 

D'autres start-up, comme Wisembly, ou encore l'application Beekast pour gagner en productivité pendant les réunions, se positionnent également sur ce marché.

Les objectifs de la Start-up

Avec cette levée de fonds, Klaxoon veut se développer à l'international.

REVOIR: L'interview de Matthieu Beucher, fondateur de Klaxoon.

 

PDG : Matthieu Beucher

Création : 2014

Siège social : Rennes

Effectifs: 100

Activité : plateforme pour le travail en équipe

Concurrent : Wisembly

Bouton retour en haut de la page
Les Rennais de Klaxoon lèvent 5 millions d’euros pour mettre de l’interactivité dans l’entreprise
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
La stratégie de MerciApp, outil de correction orthographique, pour conquérir les entreprises francophones
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies