AcquisitionActualitéBusinessEuropeInvestissementsTourisme

Location de bateaux : Click&Boat s’empare de son rival espagnol Nautal

Click&Boat poursuit ses emplettes pour se renforcer sur le marché européen de la location de bateaux. Après avoir réalisé sa toute première acquisition à l’international en début d’année, avec le rachat de son concurrent allemand Scansail, l’entreprise française vient d’en boucler une deuxième en pleine crise du coronavirus. Click&Boat annonce en effet le rachat de la société espagnole Nautal. Cette dernière compte une quarantaine de collaborateurs à Barcelone et a réalisé 13 millions d’euros de volume d’affaires l’an passé. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées. Il s’agit de la troisième acquisition de la start-up francilienne en l’espace d’un an.

Le rachat de Nautal permet à Click&Boat d’ajouter une corde supplémentaire à son arc pour étendre son emprise à l’international. Nautal permet notamment de renforcer la flotte de l’entreprise française avec 10 000 bateaux supplémentaires. Avant les acquisitions de Scansail et Nautal, la société avait racheté trois entreprises françaises. Click&Boat avait d’abord mis la main sur son rival Sailsharing en 2016 pour accélérer son expansion européenne, avant de s’offrir deux ans plus tard son concurrent normand Captain’Flit. A l’été 2019, l’entreprise francilienne avait renforcé son offre avec le rachat de la société Océans Evasion, spécialisée dans la location de voiliers et de catamarans. Cette dernière propose également des services supplémentaires (avion, hôtels, transferts…) via l’agence Océans Voyages pour proposer une expérience plus complète aux plaisanciers.

100 millions d’euros de volume d’affaires en 2021,
contre 50 millions en 2019

Avec cinq acquisitions au compteur et une flotte de 45 000 bateaux, Click&Boat vise un volume d’affaires de 100 millions d’euros en 2021, contre 50 millions en 2019. Et ce n’est pas la crise du coronavirus qui devrait entamer les ambitions de l’entreprise tricolore. Et pour cause, la société a observé une hausse de 60% des réservations effectuées par des locataires français en France en juin par rapport à la même période en 2019. «Avec l’acquisition de Nautal, Click&Boat ouvre un nouveau chapitre de son développement qui lui permet d’atteindre une taille critique favorisant une qualité de service optimale. Nous façonnons ensemble la plaisance de demain, en la rendant accessible au plus grand nombre», indique Jérémy Bismuth, co-fondateur de Click&Boat. 

A ce jour, la société française, qui compte 150 collaborateurs, revendique près d’un million d’utilisateurs dans le monde. La France, l’Italie et l’Espagne demeurent les marchés principaux de l’entreprise, le bassin méditerranéen étant historiquement propice à la location de bateaux en raison de son attraction touristique, qui génère l’essentiel du volume de locations. Née de la volonté de permettre aux propriétaires de rentabiliser l’usage de leur bateau et aux locataires de naviguer sans se ruiner, la start-up a diversifié son activité au fil du temps, notamment en proposant la location avec skipper et en s’ouvrant aux loueurs professionnels il y a près de trois ans pour toucher une clientèle plus large. Et avec Nautal, Click&Boat entend bien prendre encore plus le large dans un secteur en pleine consolidation. 

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Location de bateaux : Click&Boat s’empare de son rival espagnol Nautal
UE: Thierry Breton l’affirme, la supervision des Gafa sera du ressort de chaque État membre
Royaume-Uni: Nokia signe son premier contrat 5G depuis l’exclusion de Huawei
eSport : PandaScore lève 5 millions d’euros auprès de Serena et Alven
S’adapter: le maître-mot des artisans et des boutiques depuis le confinement
Cryptoactif: Bitpanda lève 52 millions de dollars auprès du fonds de Peter Thiel 
Comment Cafeyn profite de la crise pour se renforcer