ActualitéBusinessRetail & eCommerce

[Made in océan Indien] E-commerce: l’économie circulaire sera-t-elle la nouvelle norme?

Par Vincent Pollet, correspondant FrenchWeb

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

La Déchetèque est une marketplace internet fraîchement inaugurée, entièrement dédiée à la valorisation des matériaux par la réutilisation. Il s’agit d’un guichet unique sur lequel le public, aussi bien privé que professionnel, peut acheter et vendre des matériaux de seconde main. En résumé, cet outil est une plateforme dont la vocation est de permettre à chacun d’adopter le réflexe circulaire et de devenir acteur de l’économie circulaire à Maurice. Stéphanie Bouloc, la fondatrice en parle avec passion et conviction !

La Déchetèque, une plateforme qui connecte les communautés

C’est à la suite d’un double constat que La Déchetèque a vu le jour dans l’esprit de Stéphanie Bouloc. Premièrement, jusqu’ici, il n’existait aucun outil ou espace tangible et facilement accessible afin que les ONG, habitants et des compagnies du pays, puissent revendre ou acheter des matériaux réutilisables. Si les commerces traditionnels ne sont naturellement pas enclins à proposer des produits de seconde main, en réalité, ces matériaux sont bien là, tantôt oubliés par les entreprises, dans les garages ou les cours des particuliers, et plus alarmant, tantôt abandonnés sur des dépôts sauvages dans les gorges.

Deuxièmement, Mare-Chicose, le centre d’enfouissement principal du pays, est arrivé à saturation, une situation préoccupante à laquelle s’ajoute une gestion de déchets qui nécessite d’être revue, situation qui concerne aussi bien Maurice que la très grande majorité des autres nations à travers la planète. Pour Stéphanie Bouloc, c’était une évidence : il fallait créer une solution afin de connecter deux mondes, d’un côté les possesseurs de gisement de matériaux et de l’autre ceux qui en sont spécifiquement (ou pas !) à la recherche.

Mais qu’appelle-t-on « matériaux valorisables » ?

Pragmatique, l’économie circulaire ne promet pas monts et merveilles, mais des actions concrètes, éloignées de celles plus consuméristes de l’économie linéaire. En ce qui concerne les matériaux réutilisables ou valorisables disponibles sur la Déchetèque, il peut s’agir de chutes de chantier, de restes de carrelage, de morceaux de tôle, ou d’un stock dormant depuis longtemps, tous susceptibles d’être de nouveau mis en œuvre, mais aussi, et surtout, à un prix moindre qu’un matériau neuf.

« Un matériau valorisable est un produit pour lequel on va rallonger le cycle de vie, afin qu’il ne devienne pas un déchet. On peut le valoriser de plusieurs façons, mais la Déchetèque valorise par la réutilisation, le réemploi. Elle permet également d’engranger une démarche responsable en livrant, par exemple, des chiffres sur les matériaux les plus demandés », explique Stéphanie Bouloc.

Business Mauritius a lancé son club des entrepreneurs de l’économie circulaire et déterminé 13 filières de matériaux en vue de préparer à la R.E.P (Responsabilité Élargie du Producteur), jusqu’ici inexistante à Maurice. La Déchetèque vient compléter cette action par un outil concret d’action utilisable et disponible au quotidien par les « consom’acteur ».

Une marketplace qui repose sur une expertise solide

Si la création de La Déchetèque repose sur des faits concrets, elle s’appuie également sur des connaissances solides en matière d’économie circulaire, secteur dans lequel Stéphanie Bouloc possède 15 ans d’expérience. Passionnée par le développement durable, l’évolution, l’éducation et l’implication des communautés, elle est à l’origine de plusieurs recycleries en France.

Ses convictions lui ont d’ailleurs valu la première place de l’édition 2020 du Climate Launchpad, plus grand concours au monde dédié aux idées d’entreprises vertes avec des solutions pour réduire l’impact carbone. Modeste, elle continue à apprécier son succès, « tant les projets à mes côtés étaient révolutionnaires et technologiques », explique-t-elle.

Quant à La Déchetèque, elle décrit la marketplace comme étant « un engagement personnel à aller au bout du projet et à le concrétiser sous forme de start-up pour répondre à l’intérêt suscité par le jury, les entreprises et les artistes rencontrées en amont. »

Une plateforme mûrement réfléchie

La Déchetèque a été conçue pour être facilement accessible et utilisable par le public. Celui-ci peut s’y connecter en tant qu’« utilisateur vendeur » ou « utilisateur acheteur », ou alors tout simplement voir les produits disponibles sur la plateforme, avant de s’inscrire, s’il souhaite vendre ou acheter. L’utilisation de la marketplace est gratuite pour les particuliers, tandis que les entreprises sont soumises à une souscription d’accès annuel, mais dans tous les cas, s’agissant d’une communauté, les transactions sont possibles après une simple inscription.

L’économie circulaire, « new normal » dans un futur proche?

« La viabilité économique du réemploi est une condition sine qua non pour sa généralisation ». Ce format économique a-t-il les reins suffisamment solides pour devenir une alternative à sa version linéaire ? Si la réponse n’est pas si simple à trouver, de plus en plus d’initiatives communautaires, locales, de startups, d’entreprises mauriciennes et étrangères tournées vers l’économie circulaire se font connaître à l’île Maurice.

À tel point que la Déchetèque se permet d’avoir une vision plus large, celle de devenir une vitrine reconnue en matière de gisement de matériaux aussi bien à Maurice, mais également dans l’Océan Indien, qui souffre de problématiques similaires. Stéphanie Bouloc veut que La Déchetèque se développe comme un lieu d’information, de partages, de ressources, d’expertises, d’inspirations, de collaboration et d’expériences autour de l’économie circulaire.

Notre correspondant :

Vincent Pollet est le co-fondateur d’ICT.io, une plateforme médiatique qui favorise l’innovation, l’esprit d’entreprise, et met l’accent sur les startups dans l’océan Indien.
Bouton retour en haut de la page

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media