ActualitéTech

[Made in océan Indien] Où en est l’innovation à La Réunion?

Par Vincent Pollet, correspondant FrenchWeb

Le mapping de l’innovation, établi depuis 2018 par la Technopole La Réunion, nous met face à un constat indiscutable: nombreux sont les acteurs qui soutiennent l’innovation sur l’île! En témoignent d’ailleurs les différentes actions qui se développent, et c’est tant mieux pour le territoire! Il faudrait cependant veiller à une certaine complémentarité entre les actions et surtout arriver à travailler en cohérence plutôt qu’en superposition. L’heure est donc à la fédération…

À quoi sert le Mapping de l’innovation de Technopole La Réunion?

Ce mapping permet de pointer plus efficacement ces entreprises qui forment l’écosystème de l’innovation à la Réunion. Il les répartit dans quatre grandes catégories: 

  • Les entreprises dédiées à la formation (Université de la Réunion, Epitech, Simplon, Webcup Campus, etc.)
  • Celles spécialisées dans l’accompagnement et le support (RITA Réunion, CIRBAT, Réunion Portage, etc.)
  • Celles spécialisées dans la mise en réseau (FrenchTech La Réunion, BNI, Girls in Tech, etc.)
  • Celles dédiées au financement (BPI France, France Active, Nexa, Pôle Emploi, etc.)

Cette dernière mise à jour du mapping de l’innovation peut être consultée et téléchargée sur le site de Technopole La Réunion.

L’écosystème start-up et innovation à La Réunion

Ces dernières années ont permis à la Réunion de développer un écosystème innovant et dynamique : le pari est réussi, le pays foisonne. Technopole La Réunion accompagne et transforme des projets en entreprises qui créent de l’emploi comme l’explicite la description de son expertise métier:

  • Construction et animation d’écosystèmes dédiés à l’innovation : les parcs technologiques
  • Fertilisation croisée : développement des collaborations entre Entreprises, Recherche et Formation, en lien avec les Collectivités territoriales
  • Stimulation et détection de projets innovants, accompagnement personnalisé de leur transformation en entreprises innovantes. Parmi les bénéficiaires, citons Wello. Incubée par la Technopole et accompagnée par Orange Réunion, Wello est aujourd’hui une entreprise à part entière.

L’association Technopole de La Réunion

Depuis 2001, la Technopole de La Réunion répond à une volonté forte de faire de l’Innovation un outil de développement du territoire, en dynamisant la création d’entreprises à La Réunion et en valorisant son attractivité. Pour cela, la Technopole s’est enrichie en 2002 de l’Incubateur régional de La Réunion, dispositif d’accueil et d’accompagnement des porteurs de projets de création d’entreprises innovantes valorisant les résultats de la recherche et agréé par le Ministère de la Recherche.

Accompagner les projets et les entreprises innovants

Technopole La Réunion s’adresse plus particulièrement à trois catégories de profils:

  • Les chercheurs dans un laboratoire ayant un projet de création d’entreprise innovante dans leur spécialité
  • Les salariés ayant un projet de création d’entreprise innovante en accord avec leur entreprise
  • Ceux qui portent personnellement un projet innovant (demandant l’appui ou non d’une structure publique de recherche type laboratoire) en vue de créer une entreprise.

Ses 3 principales missions:

Accompagnement personnalisé des porteurs de projets innovants et aide à la création d’entreprises, notamment par le biais de l’Incubateur régional de La Réunion.

Animation par la mise en réseau des acteurs de la Recherche, de l’Enseignement supérieur et de l’Entreprise.

Promotion de La Réunion technologique et innovante en valorisant le savoir-faire réunionnais. 

Des parcs technologiques au nord et au sud de La Réunion

La Technopole compte 2 parcs technologiques, Technor et Techsud. Un parc technologique dans l’est, appelé Technoest, est par ailleurs en cours de développement avec les collectivités territoriales. Ces parcs qui regroupent 98 Entreprises et bureaux d’études, 15 Laboratoires et organismes de recherche, 9 organismes publics de formation, 2 100 étudiants, 2 000 emplois hors université. De plus, l’Incubateur régional de La Réunion, mis en œuvre par la Technopole de La Réunion depuis 2002, accompagne les porteurs de projets innovants de manière personnalisée.

85% des entreprises toujours en activité et 210 emplois générés

Au total, sur environ 30 projets évalués chaque année, ce sont 83 projets qui ont été incubés depuis 2003, tous issus de divers horizons : 29 dans le secteur des TIC, 21 en lien avec l’environnement, 17 dans le secteur agroalimentaire, 13 dans la santé et les biotechnologies et 3 dans les nouvelles filières (Tourisme et service de proximité, Construction durable, aéronautique, croissance bleue). Ces nombreux projets résultent d’un investissement de plus de 3,7 millions d’euros mis en œuvre pour soutenir la création d’entreprises innovantes. Sur ces 83 projets, 71 sont déjà sortis d’incubation et 51 entreprises ont été créées. Aujourd’hui 85 % sont toujours en activité et plus de 210 emplois directs et indirects ont été générés.

Notre correspondant :

Vincent Pollet est le co-fondateur d’ICT.io, une plateforme médiatique qui favorise l’innovation, l’esprit d’entreprise, et met l’accent sur les startups dans l’océan Indien.

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
[Made in océan Indien] Où en est l’innovation à La Réunion?
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD