ActualitéBusinessTech

[Made in océan Indien] Outsourcing et production digitale à distance: les clefs du succès?

Par Vincent Pollet, correspondant FrenchWeb

En 2018, ICT.io rencontrait Michel Demari, fondateur d’Esokia, membre de la FrenchTech et sur le marché de l’externalisation depuis 12 ans avec une présence à Maurice, Madagascar et Serbie.

Fidèle à ses valeurs, « Agilité, Innovation, Qualité, Éthique, Diversité », l’agence de développement web et digital continue à prendre de l’envergure avec l’ouverture d’un bureau à Paris. Si cette nouvelle adresse s’apparente à une décision risquée dans le contexte pandémique actuel, elle illustre le gain de puissance de l’outsourcing, devenue stratégie d’entreprise dans un environnement de plus en plus concurrentiel et mouvant.

Les nombreux défis de la digitalisation

Il y a quelques années encore, beaucoup d’entreprises résumaient l’externalisation à un moyen de réduire les coûts en sous-traitant les tâches rébarbatives. Avec le temps, les changements successifs de contexte économique, les nouveaux besoins, les nouvelles normes de méthode de travail, mais aussi et surtout l’expertise indiscutable de certains prestataires, ont permis à l’outsourcing de s’imposer comme un pilier pour le développement et la croissance de nombreuses entreprises. Loin du simple procédé de sous-traitance, elle est désormais une stratégie commerciale. À tel point que le Forum économique mondial prévoit le doublement de la quantité de main-d’œuvre à distance en 2021.

Cela tombe bien, puisqu’en plus du contexte sanitaire que nous traversons, les entreprises jonglent avec de nombreuses contraintes potentiellement défavorables à leur développement en l’absence de réactivité : difficulté à trouver des ressources en France ou dans les autres pays développés, globalisation de l’économie, exigence exponentielle des publics cibles, modifications constantes des politiques locales avec des produits et des services à la durée de vie de plus en plus réduite.

Cependant devant de nombreux excès, la mondialisation des échanges laisse également la place à une volonté de certaines entreprises et certains états de se recentrer sur leurs partenaires locaux. Certaines tâches restent complexes à externaliser et le développement tous azimuts du digital renforce davantage l’apport de la relation humaine et des échanges physiques dans le travail.

Un partenariat accessible, durable et fiable

Les spécialistes de l’externalisation ont compris ces contraintes. En conséquence, ils ont renforcé au fil du temps leurs expertises, leurs équipements matériels et logiciels, aussi, elles proposent désormais des prestations de qualité et fiables sur la durée.

L’outsourcing est devenue la stratégie la plus rationnelle disponible à ce jour pour réduire les coûts, optimiser l’allocation des ressources, augmenter la flexibilité interne, permettre aux équipes de se concentrer sur leur cœur de métier, à l’entreprise de dégager du temps et le budget pour innover.

Un exemple concret, à l’ère de la numérisation et de la digitalisation complète des processus de vente, l’outsourcing IT est l’interlocuteur privilégié de l’entreprise désireuse d’intégrer l’accroissement du digital dans son fonctionnement, de faire face à l’explosion du e-commerce, de profiter de la banalisation du travail à distance.

Le Covid et la situation sanitaire que nous connaissons ont accéléré le processus de digitalisation des entreprises. Ce phénomène est particulièrement marquant dans le BToB ou face à la difficulté de faire se déplacer ses commerciaux, les entreprises qui n’avaient pas encore passé le pas du digital se sont empressées de créer des sites E-commerce et des marketplaces dans le but de faciliter déjà le réassort de leurs clients.

Esokia, acteur d’une tendance qui continue à convaincre les entreprises

En octobre 2019, Emmanuel Macron accueillait à l’île de la Réunion des élus, des chefs d’entreprise et des investisseurs provenant de la zone Afrique-océan Indien, à l’occasion d’un sommet baptisé à juste titre « Choose La Réunion ».

Durant son discours, le président de la République avait alors insisté sur l’importance pour tous les professionnels français du territoire métropolitain, mais également ceux installés ailleurs, d’investir en France. Parmi les chefs d’entreprise présents, Michel Demari.

Esokia, qui réalise 80% de son chiffre d’affaires en France, constatait cependant que sans présence sur le territoire métropolitain, il est difficile d’être invité à participer à de grands appels d’offres. Face à ce constat, Esokia répond favorablement à cet appel du Président, et crée Esokia France en 2020. Ce bureau de développement informatique à Paris lui permet d’être au plus proche de ses clients, mais aussi d’alimenter davantage les plateaux internationaux situés quant à eux en Serbie, à Maurice et Madagascar.

Outsourcing : l’heure est aux équipes 2.0

Malgré un environnement concurrentiel de plus en plus nerveux, le manque de main d’œuvre locale, une économie mondiale fragilisée au possible, le besoin impérieux de digitalisation, l’entreprise doit impérativement atteindre ses objectifs commerciaux si elle veut rester dans la course.

Loin d’être seule dans ce cheminement vers le développement et le succès, elle possède à ses côtés un atout expérimenté qui a un temps d’avance sur les méthodes de travail, sur les technologies et l’appréciation des distances.

L’externalisation et la constitution de digital factory in-house a pour mode opératoire d’instituer une relation au plus proche du client afin de comprendre et d’appréhender ses enjeux business. Elle est une force de frappe à distance et à coûts optimisés.

En sortant du schéma traditionnel devenu trop étroit, en amalgamant le meilleur des deux mondes Offshore/Onshore ainsi que Physique/Digital, l’entreprise qui se tourne vers l’externalisation dispose, à travers l’équipe hybride de la capacité à déployer une stratégie globale dans un environnement de plus en plus concurrentiel. D’ailleurs, l’équipe « hybride » ne serait-elle pas, en réalité, l’avenir du digital?

Notre correspondant :

Vincent Pollet est le co-fondateur d’ICT.io, une plateforme médiatique qui favorise l’innovation, l’esprit d’entreprise, et met l’accent sur les startups dans l’océan Indien.

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Made in océan Indien] Outsourcing et production digitale à distance: les clefs du succès?
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?