ActualitéBusinessFinTech

Papernest s’allie à Tink pour simplifier les démarches administratives lors des déménagements

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Tink continue de tisser sa toile de partenariats en Europe. Portée par la «révolution de l’open banking», la société suédoise, qui permet aux banques et aux start-up d’enrichir plus rapidement leur offre de services financiers, vient ainsi de s’associer à la jeune pousse française Papernest, qui facilite les démarches administratives lors des déménégaments. Un traitement de la paperasse qui va être accéléré encore davantage grâce à Tink.

En effet, l’ouverture des données rendue possible par l’entrée en vigueur de la deuxième directive européenne sur les services de paiement (DSP2) va permettre à Papernest de s’appuyer sur la plateforme d’open banking de Tink pour offrir la possibilité à ses utilisateurs de partager leurs données de transactions via une connexion directe à leurs banques. De cette manière, la start-up française pourra tout de suite analyser les transactions de ses utilisateurs pour détecter tous leurs abonnements et ainsi les ajouter automatiquement à leur compte sur Papernest. Jusqu’à maintenant, ils devaient saisir manuellement tous les détails relatifs à leurs contrats (fournisseurs, numéros de compte, montant du paiement…), une tâche chronophage entraînant parfois des abandons ou des erreurs dans les procédures.

«Un bel exemple d’utilisation concrète de l’open banking»

Fondée en 2015 par Philippe de La Chevasnerie et Benoît Fabre, la société parisienne a en effet besoin de toutes ces données pour s’occuper de la souscription, de la résiliation et du transfert des contrats télécoms et énergétiques, ou encore de l’assurance habitation grâce à des partenariats avec des fournisseurs. Ce sont ces derniers qui rémunèrent l’entreprise pour chaque transfert et apport de contrat. Dans le cadre de son développement, Papernest (ex-Souscritoo) a levé 10 millions de dollars en 2017 auprès de Partech, Idinvest Partners et Kima Venturesle fonds de Xavier Niel dirigé par Jean de La Rochebrochard. Objectif affiché par la société : «devenir la destination unique pour les déménagements». A ce jour, la plateforme revendique plus de 600 000 utilisateurs à travers l’Europe (France, Espagne, Italie et Royaume-Uni).

Pour Tink, ce partenariat est un levier supplémentaire pour gagner du terrain sur le marché florissant de l’open banking en Europe. «Papernest est un bel exemple d’utilisation concrète de l’open banking dans un autre secteur que celui de la banque, stricto sensus. Les cas d’usages diffèrent mais la promesse de cette technologie demeure identique : simplifier, fluidifier, agréger les services pour rendre la vie des utilisateurs plus facile», indique Jérôme Albus, directeur régional France et Benelux de Tink. Créée en 2012 par Daniel Kjellén et Fredrik Hedberg, la start-up suédoise a levé 175 millions d’euros l’an passé (90 millions en janvier et 85 millions en décembre) alors que la crise du coronavirus a dopé les nouveaux usages issus des nouvelles technologies financières. Toujours en 2020, l’entreprise scandinave s’est associée à la FinTech française Lydia, qui a levé 112 millions d’euros l’an passé (40 millions en janvier et 72 millions en décembre).

Bouton retour en haut de la page
Papernest s’allie à Tink pour simplifier les démarches administratives lors des déménagements
[Série B] Ouihelp lève 30 millions d’euros pour renforcer sa solution d’aide à domicile
TikTok mise sur les abonnements payants pour s’affranchir de la publicité
Pourquoi Klarna va supprimer 10% de ses effectifs dans le monde
[Seed] La PropTech Buildrz réalise une première levée de fonds de 3,8 millions d’euros
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media