ActualitéTech

Perquisitions surprises chez plusieurs opérateurs européens

La Commission européenne tente de savoir si les groupes telecoms et internet ont pêché par abus de position dominante.

La Commission européenne a donc pénétré chez plusieurs opérateurs sans prévenir hier. Orange, Deutsche Telekom et Telefonica seraient concernés par les perquisitions. Bruxelles les soupçonne d’avoir enfretin les règles européennes en matière d’abus de position dominante.

Chez Orange, l’enquête est confirmée, il indique qu’elle pourrait durer plusieurs jours. Orange indique vouloir coopérer pleinement. Dans son communiqué, Orange se veut rassurant: » l’Autorité de la concurrence française s’était déjà prononcée en septembre 2012 par une décision « qui a disculpé le groupe ».

Les perquisitions ont été menées dans le cadre d’une enquête de Bruxelles sur d’éventuels abus de positions dominantes sur le marché de la fourniture d’accès à internet. En effet, on parle ici de « services d’interconnexion » entre les opérateurs internet, qui se connectent entre eux pour délivrer un service global et couvrir un large territoire en matière d’internet.

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Perquisitions surprises chez plusieurs opérateurs européens
google
Alphabet, la maison-mère de Google, lance une filiale dédiée aux logiciels pour la robotique
VTC: dans le viseur de Pékin, Didi Chuxing menacé d’une amende record, dépassant celle d’Alibaba
« Mon espace Santé »: le gouvernement va consacrer 1,4 milliard d’euros à la sécurité des données de santé
FoodTech: les débuts en Bourse de Zomato suscitent un fort appétit des investisseurs
RGPD: la Cnil condamne le groupe de protection sociale AG2R à une amende de 1,5 million d’euros
Données personnelles d’enfants: TikTok condamné à une amende de 750 000 euros aux Pays-Bas