ActualitéBusinessMarketing & CommunicationTech

Pourquoi Bloom s’allie avec Capgemini

Interview de Bruno Breton, CEO de Bloom, et Jérôme Chavoix, Head of Digital Customer Experience chez Capgemini Invent

A l’heure du numérique, il est devenu indispensable pour les entreprises «d’écouter» ce qui se dit à leur sujet pour répondre de manière optimale aux besoins de leurs clients. Et pour y parvenir, quoi de mieux que d’analyser ce que les internautes publient sur les réseaux sociaux ? En effet, parmi les 7,7 milliards d’humains qui peuplent notre planète, 4,4 milliards utilisent Internet et 3,5 sont membres d’un réseau social, selon le rapport annuel de la plateforme sociale Hootsuite et de l’agence We Are Social, concernant l’utilisation d’Internet, du mobile et des réseaux sociaux dans le monde. 

C’est dans ce contexte que Bloom s’appuie sur ses algorithmes pour identifier les signaux faibles à partir des milliards de données déversées sur les réseaux sociaux. Grâce à son intelligence artificielle, Bloom est ainsi en mesure d’aiguiller les directions marketing pour comprendre le comportement des consommateurs. Fondée en 2016 par Bruno Breton (Publicis, Bolloré Média…) et Alexander Polonsky, la start-up a mis ses compétences au service d’entreprises comme Renault, L’Oréal ou encore Samsung.

Aujourd’hui, Bloom franchit un nouveau cap avec un partenariat d’envergue noué avec Capgemini, géant mondial du conseil et de la transformation digitale, via sa filiale Capgemini Invent. Nous avons abordé les enjeux autour de cette collaboration avec Bruno Breton, CEO de Bloom, et Jérôme Chavoix, Head of Digital Customer Experience chez Capgemini Invent.

Bouton retour en haut de la page
Pourquoi Bloom s’allie avec Capgemini
Live shopping: NTWRK lève 50 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et du groupe de luxe français Kering
Bitcoin, NFT, salons audio…: Comment Twitter veut attirer les créateurs de contenus?
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
FoodTech: Flink valorisé à 2,1 milliards de dollars après un tour de table mené par DoorDash
E-commerce: DataHawk lève 6 millions d’euros pour accompagner les revendeurs Amazon dans leur activité
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse