AcquisitionActualitéAmérique du nordBusinessEuropeFinTechInvestissements

Pourquoi PayPal débourse 4 milliards de dollars pour mettre la main sur Honey

DECODE RETAIL : Vous êtes un acteur décideur du retail et de l’eCommerce ? Découvrez notre offre premium et accédez aux informations cles pour votre business.

Jusqu’ici, iZettle représentait la plus grosse acquisition de l’histoire de PayPal. Le géant américain du paiement en ligne s’était offert cette startup suédoise, qui commercialise un terminal de paiement qu’il est possible de connecter à un smartphone, pour 2,2 milliards de dollars en mai 2018. L’objectif pour PayPal était notamment de renforcer son offre de services à destination des commerçants, principalement en Europe, face à des acteurs comme Square ou Stripe.

Mais aujourd’hui, l’entreprise américaine fondée en 1998 par Ken Howery, Luke Nosek, Max Levchin et Peter Thiel, a dépensé quasiment le double, 4 milliards de dollars, pour mettre la main sur Honey Science Corporation. Cette startup californienne, rivale d’entreprises comme RetailMeNot, développe depuis 2012 une application mobile et une extension qui permettent aux internautes de trouver des récompenses, coupons de réduction et promotions lorsqu’ils achètent en ligne. Aujourd’hui rentable en termes de revenu net, l’entreprise s’est largement développée en parallèle du shift des achats consommateurs vers le e-commerce.

Honey a levé 49 millions de dollars depuis sa création auprès d’investisseurs comme Ludlow Ventures, Zuma Partners, Mucker Capital, SXE Ventures, BAM Ventures, Plug and Play, Wonder Ventures, Cendana Capital ou Anthos Capital.

Apple affirme que son volume de transactions a dépassé celui de PayPal

L’opération apporte non seulement à PayPal une nouvelle source de données et de connaissance du client lors de son parcours d’achat en ligne. Mais elle permettra surtout à l’entreprise de s’implanter plus tôt sur ce parcours, d’investir le terrain du discovery, et de ne plus être présent que lors du paiement final. Sur ce dernier créneau, PayPal doit notamment rivaliser avec l’ensemble des cartes de crédit, les services de paiement par mobile Apple Pay et Google Pay, mais aussi d’autres entreprises technologiques, comme Facebook, qui ont récemment mis un pied dans le marché des paiements.

Rappelons notamment que Tim Cook, le CEO d’Apple, a affirmé fin octobre que le volume de transactions d’Apple Pay (3 milliards) avait dépassé celui de PayPal lors du quatrième trimestre de la marque à la pomme. Ce mois-ci, Facebook a également lancé aux Etats-Unis Facebook Pay, son service de paiement à fort potentiel d’après les analystes. Il doit permettre de payer pour des produits directement sur Facebook ou sur Instagram, mais aussi de participer à des collectes de fonds ou d’envoyer de l’argent à ses amis via Messenger.

Une des acquisitions « les plus transformatrices de l’histoire de PayPal »

Honey revendique aujourd’hui 17 millions d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde, majoritairement jeunes, ainsi que 30 millions d’entreprises qui utilisent sa solution. En arrivant dans le giron de PayPal et de sa gamme de produits, la startup pourra potentiellement atteindre en plus les 300 millions d’utilisateurs de PayPal. La technologie de Honey pourra aussi être intégrée à l’application de transfert d’argent peer-to-peer Venmo, acquise en 2013 par le géant du paiement en ligne pour 26,2 millions de dollars. Honey sera en outre déployé auprès des 24 millions de commerces clients de PayPal.

« Honey fait partie des acquisitions les plus transformatrices de l’histoire de PayPal », a commenté le président et CEO de PayPal, Dan Schulman.

A l’issue du rachat, les fondateurs George Ruan et Ryan Hudson conservent leurs fonctions dirigeantes au sein de l’organisation produits consommateurs et technologie de PayPal. Le siège social de Honey reste également à Los Angeles.

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Pourquoi PayPal débourse 4 milliards de dollars pour mettre la main sur Honey
La startup R-Pur lève 2,5 millions d’euros pour ses masques anti-pollution
[PORTRAIT] Baptiste Robert, le hacker traqueur de failles à la renommée internationale
[Made in Switzerland] La Suisse à Slush 2019
Les offres d’emploi de la semaine
Huawei porte plainte contre sa mise à l’écart de subventions fédérales aux Etats-Unis
Uber: 6 000 agressions sexuelles enregistrées aux États-Unis en deux ans
Copy link