ActualitéTech

Produits obsolètes : la réputation de Sonos menacée

La réputation de Sonos est aujourd’hui à nouveau menacée. L’entreprise a annoncé, ce mardi, qu’à partir du mois de mai 2020, les produits fabriqués avant 2015 ne pourront plus bénéficier des dernières mises à jour ou de l’ajout de nouvelles fonctionnalités. « Nous sommes arrivés à un point où certains de nos produits les plus anciens ont été poussés à leurs limites techniques en termes de mémoire et de puissance de traitement », explique Sonos sur son blog.

Un manque de mises à jour qui s’avère problématique pour l’utilisation des appareils concernés. « Sans nouvelles mises à jour logicielles, le fonctionnement général de votre système audio sera perturbé, en particulier à mesure que les partenaires feront évoluer leur technologie », a précisé la marque. L’entreprise propose aux utilisateurs de continuer à utiliser leurs produits en connaissance de cause ou à passer par le programme Trade Up, un programme de recyclage qui a lui-même fait l’objet d’une importante polémique.

Une communication en difficulté

Une vague de critiques a surgi sur twitter avec l’apparition des hashtags #Sonosgate et #Sonosboycott avec même la création d’un site internet boycottsonos.com créé par un utilisateur dénonçant un mécanisme d’obsolescence programmée. De nombreux clients ont déclaré sur Twitter qu’ils n’achèteraient plus de produits Sonos et encouragent les autres à en faire de même.

Pour endiguer les critiques, le CEO de Sonos a fini par s’exprimer ce jeudi à travers un message publié sur le blog de Sonos qu’il a lui même tweeté :


Patrick Spence s’excuse pour la manière dont a été effectuée l’annonce mais ne retire rien des déclarations réalisées par la société. Il tente de préciser certains points qui ont été grandement relevés sur Twitter tels que la question de la séparation entre les nouveaux produits et les anciens produits, sans apporter encore de réponse claire. « Nous travaillons sur un moyen de diviser votre système afin que les produits modernes fonctionnent ensemble et obtiennent les dernières fonctionnalités, tandis que les anciens produits fonctionnent ensemble et restent dans leur état actuel. Nous finalisons les détails de ce plan et nous en partagerons davantage au cours des prochaines semaines », explique-t-il.

Le CEO éclaircit tout de même un point important. Sonos continuera de livrer des mises à jour de sécurité et des correctifs après le mois de mai et « aussi longtemps que possible ».

Le manque d’une communication claire a fortement impacté l’image de marque de Sonos, laissant aux utilisateurs supposer de fausses idées telles que leurs anciens produits ne fonctionneraient plus du tout à partir de mai 2020. 

Une obsolescence inéluctable

Pourtant, l’arrêt de mises à jour de produits électroniques anciens est un phénomène classique en électronique.  « Les utilisateurs ne sont pas encore au fait de cette problématique d’obsolescence car les appareils connectés commencent seulement à réellement intégrer les maisons mais c’est un problème classique. Au bout d’un certain nombre d’années, les appareils ne peuvent plus être mis à jour. Ils atteignent leur limites et ne réussissent plus à suivre l’évolution de l’environnement », affirme Sylvie Gamet, fondatrice du cabinet de conseil en innovation Nowall Innovation.

Mais, cela peut également être un choix de l’entreprise pour réaffecter ses priorités, surtout en termes de budget. « Cela permet également à l’entreprise de placer plus de budget et d’énergie dans le développement de nouveaux appareil plutôt que de maintenir d’anciens produits », préciste-t-elle.

Le programme de recyclage remis en cause

Une première polémique avait touché Sonos en octobre 2019 lorsque l’entreprise a lancé son programme Trade Up. Un programme de recyclage visant à permettre aux détenteurs d’une enceinte ancienne génération telle qu’une Connect ou encore une Play:5 de profiter d’une remise de 30% sur un modèle plus récent, en échange du recyclage de leur ancien modèle. Mais l’entreprise ne reprend pas les anciens produits et c’est à l’utilisateur de se charger de son recyclage en l’amenant dans un centre de recyclage de déchets électroniques, après avoir activé un « mode recyclage » qui mettra l’enceinte totalement hors service au bout de 21 jours.

Un manque de prise en charge et une offre qui a suscité un tollé sur Twitter :

Le tweet a été retwitté plus de 6.900 fois et liké plus de 11.000 fois.

Au vu de l’ampleur que prenait la polémique, Sonos a rapidement souhaité réagir en expliquant que « Pour les clients qui choisissent le programme Trade Up pour passer à de nouveaux produits, nous avons pensé que l’action la plus responsable n’était pas de les réintroduire auprès de nouveaux clients, qui peuvent ne pas connaitre le contexte de ces produits de plus de 10 ans, et qui pourraient ne pas pouvoir délivrer l’expérience Sonos qu’ils attendent. »

Tags

Laetitia Lienhard

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

3 commentaires

  1. La meilleure publicité que Sonos aurait pu se faire est de souligné que leurs produits sont durables et qu’en ce temps d’obsolescence contrôlée, la compagnie prend la responsabilité de garantir à tous les mises à jour nécessaires au bon fonctionnement de leurs enceintes.

  2. Parce votre iPhone vieux de 5ans fonctionne encore ? Pire les iPad… Au moins ils font preuve de transparence…

Produits obsolètes : la réputation de Sonos menacée
Comment Quibi veut devenir l’alternative principale à Netflix sur mobile
HR Tech : la fusion de Kronos et Ultimate Software fait naître un nouveau géant sur le marché
Startups françaises: l’argent investi par les fonds ne donne toujours pas de sorties significatives
Google
Rachat de Fitbit par Google: le régulateur européen s’inquiète pour les données personnelles
[DECODE FoodTech] Deliveroo Editions: quel est l’impact des «dark kitchens» sur la restauration ?
[DECODE] Ce que dit la tribune de Mark Zuckerberg sur la stratégie adoptée par Facebook
Copy link