ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsTech

Purchasely lève 1,8 million d’euros pour simplifier l’intégration d’abonnements dans les applications mobiles

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

L’an passé, il y a eu 218 milliards de téléchargement de nouvelles applications (+7%) et 143 milliards de dollars de dépenses sur les boutiques d’applications (+20%), selon le cabinet App Annie. Et rien qu’au premier trimestre 2021, les dépenses en contenus et services numériques au sein des applications mobiles ont atteint leur plus haut niveau historique avec 32 milliards de dollars dépensés, soit une hausse spectaculaire de 40% par rapport à la même période un an plus tôt, toujours selon App Annie. Ces dépenses proviennent notamment des abonnements, modèle plébiscité dans l’industrie du streaming (Netflix, Spotify…) mais aussi dans la presse qui y voit une solution pour se réinventer à l’ère du numérique.

Toutefois, si les abonnements et les achats in-app constituent une belle opportunité pour les éditeurs d’applications afin d’élargir leur audience et bénéficier de revenus récurrents, leur mise en place peut parfois ressembler à un parcours du combattant. Et pour cause, leur intégration est notamment rendue complexe par la diversité des boutiques d’applications comme l’App Store d’Apple et le Play Store de Google. «Chaque système a son principe d’intégration, son vocabulaire… Du coup, cela oblige à effectuer une intégration différente à chaque fois», explique Jean-François Grang, co-fondateur et Chief Product Officer de Purchasely, également fondateur de app A•Z, cabinet de conseil spécialisé dans les applications mobiles.

Regardez notre interview avec Jean-François Grang, co-fondateur et Chief Product Officer de Purchasely :

«La monétisation, un outil marketing plutôt qu’un simple outil technique»

C’est donc pour développer une approche qui soit unifiée, plus simple d’accès pour les éditeurs d’applications que Jean-François Grang, avec Nicolas Tisser et Romain Salles, qui ont à eux trois développé la bagatelle de 60 applications depuis 2010, a créé Purchasely en 2020. Avec cette start-up, l’objectif est d’aider les marques à monétiser leurs applications mobiles avec des abonnements et des produits in-app. Dans ce sens, la société a développé une plateforme marketing de gestion des abonnements in-app, couplée à un SDK qui permet aux développeurs de déployer en moins de 15 jours un système d’abonnement dans leurs applications. «En tant que développeur, j’ambitionne de libérer mes confrères de ce process long et douloureux qu’est l’intégration de l’abonnement dans les applications mobiles et de le remplacer par une commodité qui est Purchasely», indique Jean-François Grang. «On a parié sur le fait que la monétisation allait être un outil marketing plutôt qu’un simple outil technique», précise-t-il.

Pour étoffer sa plateforme avec de nouvelles fonctionnalités et accélérer son expansion internationale, la start-up française annonce un tour de table de 1,8 millions d’euros mené par Stride.VC. Le fonds de Xavier Niel, Kima Ventures, a également participé à l’opération, de même que des business angels, à l’image de Renate Nyborg, directrice générale EMEA chez Tinder, Niklas Jansen, co-fondateur de Blinkist, ou encore Jean-David Blanc, co-fondateur de Molotov. Le financement doit également permettre à l’entreprise de renforcer ses effectifs pour atteindre une vingtaine de collaborateurs fin 2021. A ce jour, Purchasely indique que sa solution est utilisée par une centaine d’applications, comme BrutX et Molotov. «On passe d’un business de la frustration à un business de la séduction», conclut Jean-François Grang. Le marché des abonnements in-app devrait peser 400 milliards de dollars en 2025, soit le triple de 2020.

Purchasely : les données clés

Fondateurs : Jean-François Grang, Nicolas Tissier et Romain Salles
Création : 2020
Siège social : Paris
Secteur : Marketing
Activité : plateforme de gestion des abonnements in-app


Financement : 1,8 million d’euros en juin 2021…

Bouton retour en haut de la page
Purchasely lève 1,8 million d’euros pour simplifier l’intégration d’abonnements dans les applications mobiles
google
Alphabet, la maison-mère de Google, lance une filiale dédiée aux logiciels pour la robotique
VTC: dans le viseur de Pékin, Didi Chuxing menacé d’une amende record, dépassant celle d’Alibaba
« Mon espace Santé »: le gouvernement va consacrer 1,4 milliard d’euros à la sécurité des données de santé
FoodTech: les débuts en Bourse de Zomato suscitent un fort appétit des investisseurs
RGPD: la Cnil condamne le groupe de protection sociale AG2R à une amende de 1,5 million d’euros
Données personnelles d’enfants: TikTok condamné à une amende de 750 000 euros aux Pays-Bas