ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

Revolut devient la troisième plus grande FinTech du monde après une levée de 800 millions de dollars

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Un an après son dernier financement de 80 millions de dollars, la startup londonienne Revolut lève 800 millions de dollars en série E pour concrétiser son ambition de devenir une « super app ». Désormais valorisée à 33 milliards de dollars, elle devient également la première FinTech du Royaume-Uni, passant devant son compatriote Checkout.com, évalué à 15 milliards de dollars depuis janvier dernier selon les données de CB Insights. Ce dernier tour de table a été réalisé auprès de SoftBank via son fonds Vision Fund 2 et Tiger Global.

Revolut avait déjà frappé fort en 2020 en levant dès le mois de février un demi-milliard de dollars dans le cadre d’un tour de table en série D mené par l’investisseur américain TCV, suivi d’une extension de 80 millions de dollars en juillet. Cette opération avait porté la valorisation de l’entreprise à 5,5 milliards de dollars. Aujourd’hui, Revolut est la troisième FinTech la plus importante au monde, après le Suédois Klarna, évalué à 45,6 milliards de dollars, et l’Américain Stripe, qui pèse 95 milliards de dollars.

«Créer une super app financière mondiale»

Depuis son lancement en 2015 par Nikolay Storonsky et Vlad Yatsenko, Revolut fournit notamment des services bancaires, d’investissement, de transfert d’argent dans de multiples devises et d’autres services de gestion de fonds. La FinTech ambitionne de devenir une super app, c’est-à-dire une application qui fournit un ensemble de services sous la forme de mini-applications, à l’instar des applications chinoises WeChat et Alipay. Cette ambition est partagée par de nombreux géants des paiements comme PayPal, qui souhaite permettre à ses utilisateurs de gérer leurs paiements, leurs achats, leurs économies, leurs investissements, leur budget et leurs cryptomonnaies depuis cette seule plateforme.

Avec plus de 16 millions d’utilisateurs dans le monde et 150 millions de transactions effectuées par mois, Revolut a le potentiel pour devenir une application incontournable sur les marchés où elle est présente. « Les investissements de SoftBank et Tiger Global sont une approbation de notre mission de créer une super app financière mondiale qui permet aux clients de gérer tous leurs besoins financiers via une seule plateforme », commente Nikolay Storonsky.

La néobanque prévoit désormais de financer ses projets de croissance, que ce soit dans les transferts d’argent, l’épargne, l’assurance ou la gestion de fonds, ainsi que de s’étendre sur de nouveaux marchés comme l’Inde, le deuxième pays le plus peuplé au monde. Ce financement lui permettra également de développer davantage son activité aux États-Unis. Le mois dernier, Revolut publiait des résultats encourageants sur son activité en 2020 puisqu’il a enregistré un chiffre d’affaires de 261 millions de livres sterling contre 166 millions en 2019, soit une augmentation de 57%.

Revolut : les données clés

Fondateurs : Nikolay Storonsky et Vlad Yatsenko
Création : 2015
Siège social : Londres
Secteur : FinTech
Activité : banque en ligne
Concurrents : N26, Monzo, Orange Bank, Atom Bank…


Financement : 800 millions de dollars en série E uprès de SoftBank via son fonds Vision Fund 2 et Tiger Global.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Revolut
Revolut devient la troisième plus grande FinTech du monde après une levée de 800 millions de dollars
« Métaverse », l’univers parallèle qui fait rêver les géants de la Tech
Akka Technologies
Adecco rachète le Français Akka Technologies, valorisé à 2 milliards d’euros, pour créer un géant du numérique
spotify
Résultats trimestriels: Spotify réduit ses pertes et grimpe à 165 millions d’utilisateurs payants
google
Alphabet (Google) dépasse les attentes du marché avec un bénéfice net de 18,5 milliards de dollars
Tiré par les ventes d’iPhones, Apple a presque doublé son bénéfice net trimestriel
Bubble lève 100 millions de dollars pour sa plateforme no-code