BusinessInvestissementsLes levées de fondsTech

[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

La menace des cyberattaques plane sur les entreprises qui ont plus que jamais recours au numérique. Afin de protéger les PME qui n’en ont souvent pas les moyens, la startup française Stoïk déploie une offre d’assurance contre les cyberattaques ainsi qu’un logiciel de sécurité pour surveiller l’infrastructure des entreprises. À peine un an après son lancement, elle lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital, Anthemis Group et Kima Ventures, ainsi que de business angels tels que Raphaël Vullierme (fondateur de Luko), Emmanuel Schalit (CEO de Dashlane) ou encore Henry Kravis (co-fondateur de KKR). Il s’agit de sa première levée de fonds. 

Lancé en mars 2021 par Alexandre Andreini, Nicolas Sayer et Jules Veyrat, Stoïk entend répondre à la menace croissante des cyberattaques en France et en Europe. En effet, l’Anssi a recensé une augmentation de 255% des signalements de ransomwares en 2020, conséquence de l’accélération de l’usage du numérique depuis la pandémie.

« Être victime d’une cyberattaque est le risque le plus redouté par les entreprises françaises en 2021 », commente Jules Veyrat, CEO de Stoïk. « Avec Stoïk, nous nous sommes donnés comme mission d’offrir une cyber-assurance complète, efficace et abordable pour permettre aux dirigeants de se concentrer sur leur cœur de métier, les libérant ainsi d’une énième charge mentale. »

Les dirigeants des PME «en quête d’une offre globale»

Concrètement, Stoïk développe une solution qui allie un produit d’assurance, créé en partenariat avec des professionnels de l’assurance comme Acheel, ainsi qu’un logiciel de sécurité pour surveiller l’infrastructure des entreprises en temps réel.

« Nous avons été convaincus par la pertinence du projet de Stoïk et la vision novatrice de ses fondateurs », confie Thomas Cuvelier, partner chez Alven Capital. « Avec seulement 5% d’entreprises assurées en Europe face aux risques cyber, Stoïk se positionne sur un marché extrêmement prometteur. Son offre originale combinant assurance et logiciel de protection va sans nul doute trouver écho auprès des dirigeants de PME, en quête d’une offre globale. »

La startup ambitionne désormais de renforcer ses équipes techniques et de devenir un acteur incontournable de la cyber-assurance en Europe.

Problème : L’Anssi a recensé une augmentation de 255% des signalements de ransomwares en 2020

Solution : Stoik déploie une offre d’assurance contre les cyberattaques ainsi qu’un logiciel de sécurité pour surveiller l’infrastructure des entreprises

Fondateurs : Alexandre Andreini, Nicolas Sayer et Jules Veyrat

Création : 2021

Siège social : Paris

Secteur : cybersécurité, AssurTech

Financement : 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital, Anthemis Group et Kima Ventures ainsi que de business angels tels que Raphaël Vullierme (fondateur de Luko), Emmanuel Schalit (CEO de Dashlane) ou encore Henry Kravis (co-fondateur de KKR).

Bouton retour en haut de la page
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
[SEED] Wisear lève 2 millions d’euros pour dépasser le contrôle vocal des objets via son interface neurale