BusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

[Serie D] 486 millions d’euros pour Qonto, la 25ème licorne française, aux résultats contrastés

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Objectif atteint pour les équipes de la FrenchTech avec cette 25eme licorne française, qui réalise un tour de table historique de 486 millions d’euros, mené par les fonds américains Tiger Global et TCV.

Une levée de fonds qui contraste avec les résultats financiers de la startup: si les fondateurs Alexandre Prot et Steve Anavi promettent à leurs nouveaux actionnaires le million de clients en 2025, la désormais licorne n’en compterait que 220 000 aujourd’hui et ce sur l’ensemble de ses marchés en europe (Allemagne, Espagne, France et Italie).

Selon nos confrères des Echos, Qonto aurait enregistré en 2020 un chiffre d’affaires de 19,8 millions d’euros assorti d’une perte de 26,9 millions d’euros. La neo banque qui souhaitait obtenir un agrément d’établissement de crédit pour devenir une banque au sens réglementaire du terme a également du faire machine arrière, et opter pour des partenariats avec d’autres startups à l’instar d’October.

Qonto a été créée en 2016 par Alexandre Prot et Steve Anavi après avoir fondé une première entreprise, Smokio, en 2013. Une expérience pendant laquelle les deux associés se sont sentis frustrés par les relations qu’ils entretenaient avec leur banque, Qonto est une banque en ligne bancaire à destination des PME, start-up et indépendants.

Retrouvez l’interview d’Alexandre Prot son fondateur qui nous expliquait comment préparer une levée de fonds sans s’éloigner du business

Vous pouvez retrouver FrenchWeb Business du lundi au vendredi en podcast sur Apple PodcastSpotify, Deezer. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, ou une note sur Apple Podcast.

Bouton retour en haut de la page
[Serie D] 486 millions d’euros pour Qonto, la 25ème licorne française, aux résultats contrastés
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
[SEED] Wisear lève 2 millions d’euros pour dépasser le contrôle vocal des objets via son interface neurale