ActualitéTech

Sony en discussion avec Windows Phone : ne proposer qu’Android n’est pas une « position viable »

Alors que Sony a jusqu’alors compté sur Android pour équiper ses smartphones, le géant japonais a confirmé au site TechRadar être entré en discussion avec Microsoft en vue d’une adoption de son système d’exploitation pour mobile Windows Phone. « Nous ne voulons pas être un fabricant [de smartphone] d’un seul OS, je ne pense pas que ce soit une position viable sur le long terme » a expliqué Pierre Perron, directeur de Sony Mobile Europe.

A la différence de la solution proposée gratuitement par Google aux constructeurs – la firme de Montain View se rémunérant sur la commission prélevée au cours des ventes d’applications et de contenus depuis sa plateforme -, Microsoft facture Windows Phone sous forme de licence, son modèle de toujours. Si aucune date de sortie n’a été communiquée, le site rappelle que les deux entreprises n’en sont pas à leur première collaboration puisque, en 2008, Sony avait commercialisé le Xperia X1 sous Windows Mobile.

Plus globalement, la firme souhaite également profiter de cette alliance pour proposer une offre plus globale intégrant ses autres appareils : « [Travailler avec Microsoft] est une proposition intéressante pour nous dans l’environnement PC, et nous poursuivons notre engagement avec eux ». Une déclaration qui arrive au moment où Windows Phone commence à percer avec un certain succès commercial dans les principaux marchés européens.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. frenchweb pourquoi ne pas pas proposer une solution en DOS tant qu’on est avec Microsoft ?
    ;-))

Bouton retour en haut de la page
Sony en discussion avec Windows Phone : ne proposer qu’Android n’est pas une « position viable »
Blast, un programme pour aider les startups françaises à marcher dans les pas de SpaceX
GameStop annonce le départ de son directeur général, l’action flambe en Bourse
Zoom lance un fonds de 100 millions de dollars pour les développeurs d’applications
Cryptomonnaies: alors que le marché s’envole, le Royaume-Uni travaille sur sa propre monnaie numérique
Starling Bank
La FinTech britannique Starling Bank lève 50 millions de livres auprès de Goldman Sachs
[Webinar] Comment ManoMano utilise l’analyse de produit pour croître et pour fidéliser ses clients