AcquisitionActualité

Télécom, média, technologie: déjà plus de 170 milliards de dollars de fusions-acquisitions en 3 mois

Les fonds de capital-risque cèdent un nombre important d’entreprises acquises avant la crise…

Le secteur de télécoms, des médias et de la technologie aurait déjà enregistré 174 milliards de dollars de fusions ou d’acquisitions depuis le début de l’année selon le Financial Times qui précise que ce chiffre représente une augmentation de 65% sur un an, et le plus haut niveau depuis 2006.

De quoi parler d’une nouvelle bulle ? Le quotidien britannique estime que cette course effrénée s’explique en partie par la volonté des grandes entreprises de « sécuriser l’accès aux consommateurs mondiaux ». Résultat, le secteur aurait représenté les trois cinquièmes des opérations totales dans le monde.

Si la plus grande opération a été la fusion entre Comcast et Time Warner pour plus de 60 milliards de dollars, le journal évoque également l’essor des messageries instantanées et les rapprochement chez les opérateurs téléphoniques, comme Vodafone qui s’est offert l’Espagnol Ono pour 7,2 milliards d’euros le 17 mars dernier [lire notre article : Vodafone rachète le câblo-opérateur espagnol Ono pour 7,2 milliards d’euros, ndlr]. La tendance à la cession d’entreprises acquises pour plus de 5 millions de dollars par des fonds de capital risque avant la crise serait également l’un des principaux moteurs selon le quotidien.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Télécom, média, technologie: déjà plus de 170 milliards de dollars de fusions-acquisitions en 3 mois
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler
Instacart se sépare de 1 900 employés dont 10 travailleurs syndiqués