A la uneLes émissionsTransportWe Love Entrepreneurs

[We Love Entrepreneurs] Frédéric Mazzella: «Lorsque j’ai eu l’idée de Blablacar, je n’ai pas dormi pendant 72 heures»

En 2006, Frédéric Mazzella crée, aux côtés de Francis Nappez et Nicolas Brusson,  le site Covoiturage.fr qui deviendra plus tard Blablacar. Un changement de nom qui reflète une ambition internationale puisque l’entreprise n’a cessé de se développer sur plusieurs marchés, notamment dans les pays émergents comme la Turquie ou l’Inde.

Aujourd’hui, la société française compte plus de 20 millions de membres dans 19 pays. Et pour poursuivre ses ambitions, elle vient de lever 200 millions de dollars cette semaine, une opération qui fait rentrer la pépite française dans le club des «licornes», ces entreprises non cotées en Bourse valorisée plus de 1 milliard de dollars. Un record pour une entreprise française. Retour sur l’aventure Blablacar avec Frédéric Mazzella, pour le documentaire We Love Entrepreneurs :

Frédéric Mazzella fait partie de la soixantaine d’entrepreneurs français de la Tech qu’a rencontré l’équipe de FrenchWeb à l’occasion du tournage du documentaire We Love Entrepreneurs.

We Love Entrepreneurs est disponible en streaming gratuitement sur Dailymotion. We Love Entrepreneurs c’est aussi un magazine en ligne consacré à la nouvelle génération d’entrepreneurs.

Découvrez l’équipe Blablacar dans leur vidéo.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[We Love Entrepreneurs] Frédéric Mazzella: «Lorsque j’ai eu l’idée de Blablacar, je n’ai pas dormi pendant 72 heures»
Comment l’économie sociale et solidaire poursuit sa quête de modèles économiques alternatifs avec le numérique
Agriculture: comment la 5G, l’IA et la data pourraient faire émerger de nouveaux modèles économiques
Alimentation, garde…: comment le marché animalier innove avec le numérique
Dark data: comment éviter que vos données s’accumulent de façon incontrôlée
Cybersécurité: quels besoins pour la protection des réseaux électriques?
De l’affineur au vendeur: comment la filière du fromage fait sa transformation numérique