AsieIndustrieInvestissementsLes ExpertsStart Me UpStartup

10 raisons pour lesquelles une start-up doit prendre un brevet

Frenchweb vous propose une série pour comprendre les enjeux des brevets pour les start-up.

Lire aussi: Google, Apple, Nest Labs… ce que rapportent les «nouveaux brevets»
 

Le dépôt de brevet est une procédure officielle qui permet d'accorder le monopole d'exploitation de l'invention au demandeur. Pourquoi en déposer pour une start-up? Explications en dix points : 

1 – Le brevet facilite un tour de table

Le brevet est pour un investisseur la matérialisation d’une barrière à l’entrée du marché, la preuve que l’équipe a une capacité d’invention de solutions à valeur ajoutée et la promesse que de futurs partenaires vont s’intéresser à l’entreprise.

2 – Le brevet d'usage protège les innovations d'usage

Le brevet d'usage élargit la portée de la protection pour les usages futurs et présente un bon potentiel de monétisation.

3 – Le brevet permet à une start-up de se défendre face un grand groupe qui copie ses idées

Etre contrefait par un grand groupe est paradoxalement une bonne nouvelle, car il valide la pertinence du brevet et donc sa valeur stratégique. C'est l'opportunité de trouver des alliés de poids pour se défendre ou monétiser cette valeur. L'exemple de la start-up i4i, qui a obtenu 200 millions de dollars de Microsoft, montre aussi qu'en cas de conflit, un brevet permet au pot de terre de gagner contre le pot de fer.

4 – Le brevet élève une barrière contre les concurrents

Le brevet est du point de vue de l’analyse stratégique une barrière efficace à l’entrée des concurrents. La simple mention du «patent pending» a un effet dissuasif sur ces concurrents. On peut de plus signaler par voie légale tout contrefacteur pressenti, ce qui accentue encore cet effet dissuasif.

5 – Le brevet met en valeur les savoir-faire clés de l’entreprise

Le processus de dépôt du brevet oblige à se poser les bonnes questions pour identifier précisément la valeur inventive apportée à l'existant par l'entreprise. Cette démarche est donc vertueuse pour la stratégie.

6 – Le brevet facilite la formation de partenariats

Le brevet est une monnaie d’échange dans le partenariat entre start-up et grand groupe. Dans le cadre des pôles de compétitivité, par exemple, les partenaires analysent les brevets pour décider du partage des résultats.

7 – Le brevet augmente les chances d’acquisition

Pour un grand groupe, les start-up de l’écosystème sont ciblées si elles possèdent des brevets attractifs ou qui pouraient gêner leur développement.

8 – Le brevet a un effet dynamisant en interne

Il fédère les équipes technique et marketing dans une projection à long terme.

9 – Le brevet complémente une stratégie open source

En tant que capitalisation du savoir de l'entreprise, il couronne l'agrégation inventive de briques techniques open source.

10 – Le brevet constitue un portefeuille patrimonial

Enfin, le marché des brevets, animé par plusieurs centaines de fonds, les valorise par lots autour de 1 million de dollars pièce.

[tabs] [tab title= « A propos »]

pierre-ollivierPierre Ollivier crée Winnotek en 2008 pour accompagner les entreprises (énergie, média, informatique, télécoms, mécanique) en innovation, propriété intellectuelle, conduite de programmes complexes internes et externes (par exemple pour des appels à projets de consortiums financés par les pouvoirs publics). Avant Winnotek, Pierre Ollivier a été directeur de la Stratégie et des Standards chez Thomson (Technicolor).

 

eric-le-forestierEric Le Forestier est ingénieur civil de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris, avec une spécialité dans les technologies de l’information. Après avoir été Associé d’un grand cabinet de conseil en propriété industrielle parisien, Eric a fondé son propre cabinet, Le Forestier Conseil, spécialisé dans le dépôt de brevets, du contentieux et des contrats en particulier dans les domaines de l'électronique et de l’informatique. 

[/tab] [/tabs]

 

Lire aussi: Google, Apple, Nest Labs… ce que rapportent les «nouveaux brevets»
 

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.

Sur le même sujet

2 thoughts on “10 raisons pour lesquelles une start-up doit prendre un brevet”

  1. Une bonne raison pour laquelle il ne faut pas déposer de brevet au début de sa startup : ca fait perdre du temps et la boite peut mourir 10 fois avant que le brevet soit validé. bien sûr tout dépend de la taille de la boite etc., mais certaines personnes veulent absolument que les équipent se concentrent sur le brevet, ce qui est une perte de temps et d’argent quand on a toujours pas de produit.

    Et contrairement aux idées reçues, le brevet ne protege pas de maniere absolue contre les grand groupes (point 3), car la plupart du temps ces sociétés possèdent l’argent pour intenter une action en justice ou se défendre, et pas les startups – sans compter le temps et l’énergie dédiés juste à ce problème.

    Au final je dirais que ca dépend vraiment du business, et si on fait juste une app smartphone (ou du software en général) il vaut mieux passer son chemin plutot que de tomber dans une généralité « je déposer un brevet parce que ca va m’aider a lever des fonds »…

    1. Ne pas déposer un Brevet dès le début de son entreprise, ou bien avant de la créer, c’est un peu comme construire sur un terrain qui ne vous appartient pas, ou le faire sans aucun permis de construire. C’est prendre le risque réel de voir le propriétaire du terrain demander, et obtenir, la destruction de votre construction.

      https://uploads.disquscdn.com/images/a14aeb58db1b0ca695158d4a87893f94176045abfbe15f949c05eb8ceda32a69.jpg

      Un Brevet ne fait que formaliser une approche originale et innovante. Il n’est que le reflet de nombreuses heures de réflexion, de succès, d’échecs… avant de converger vers une solution industrialisable. Construire un Brevet, un portefeuille de Brevets, l’étendre à l’International, le défendre… est effectivement chronophage et coûteux, comme le sont la majorité des investissements humains et financiers. La Recherche et le Développement sont des investissements humains et financiers. Il est en cela légitime de valoriser ces travaux de façon raisonnable, juste et équitable.

      D’aucuns constatent que les effets du Brevet ne sont pas immédiats ; que la rédaction, le dépôt, la publication, l’enregistrement, la défense d’un seul Brevet se comptent en années ; que la constitution d’un portefeuille de Brevets, en particulier à l’International, s’inscrit dans une temporalité qui n’est pas la leur. C’est probablement la lecture de certaines Startups mais pas celle des Entreprises innovantes s’inscrivant dans la durée. Ce n’est pas, non plus, la lecture des entrepreneurs responsables qui présentent à leurs investisseurs, à leurs partenaires, à leurs clients, une solution originale et légitime.

      Le Brevet n’est qu’un outil, une assurance. Plus l’invention est forte, plus la rédaction est de qualité, plus le portefeuille est large, plus le niveau de protection sera élevé.
      .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This