ActualitéBusinessData RoomEtudesTech

10 tendances technologiques stratégiques pour 2018

A l’occasion de son symposium ITxpo à Orlando en Floride, le cabinet de conseil Gartner a dévoilé les dix tendances technologiques qui marqueront 2018, par leurs possibles impacts industriels et leur potentiel de disruption. L’évolution permanente des technologies permet désormais d’envisager l’alignement entre le monde physique et le monde digital. La technologie sera embarquée partout.

L’Intelligent Digital Mesh (maillage digital intelligent), c’est ainsi que Gartner désigne l’entrelac des interactions entre les individus, leurs devices, et leurs contenus et services. Et selon ces 3 axes que Gartner classifie ces dix tendances technologiques.

Intelligent

1. Intelligence artificielle
L’intelligence artificielle pour améliorer la décision, les expériences utilisateurs, créer de nouveaux écosystèmes, développer de nouveaux modèles économiques, occupera la majorité des initiatives digitales d’ici 2025.

Un récent sondage de Gartner a révélé que 59% des organisations collectent encore de l’information pour élaborer leurs stratégies d’IA, tandis que les autres ont déjà progressé dans le pilotage ou l’adoption de solutions IA.

Pour les entreprises, Gartner conseille de penser Narrow AI (Intelligence Artificielle Etroite) qui cible des tâches spécifiques (compréhension du langage, conduite autonome), par opposition à une IA globale que le cabinet recommande de laisser aux chercheurs et aux écrivains de science fiction.

2. Apps et analytics intelligents
Suite logique, dans un avenir proche, toutes les app intègreront une couche d’intelligence artificielle. L’IA enrichira des applications existantes ou en générera de nouvelles. «Challengez vos fournisseurs de technologies pour savoir comment ils comptent intégrer l’AI dans leurs produits et développements : process, analytics, expérience utilisateur…»

Les apps intelligentes pourront aussi disrupter le travail, notamment via les assistants virtuels. «Les apps intelligentes sont un moyen d’augmenter l’activité humaine et non de la remplacer.» Ainsi, les « analytics augmentés » sont un secteur particulièrement stratégique car le machine-learning permettra d’automatiser la préparation des données, un premier niveau d’analyse et le partage de ces informations dans l’entreprise.

3. Objets intelligents
De même, les objets utilisent l’IA et le machine-learning pour mieux interagir avec les individus et les environnements. Gartner envisage qu’à terme, ces objets sauront fonctionner ensemble. Le domaine militaire est en pointe sur ce sujet, notamment avec l’objectif de faire voler des essaims de drones, en attaque ou en défense.

Digital

4. Le jumeau numérique
Gartner qualifie de jumeau numérique une représentation digitale d’une entité ou d’un système réel (personne, lieu, objet…), et connecté à ceux-ci et aux objets du monde physique. Avec 21 milliards de capteurs connectés, on peut s’attendre à des milliards de doubles numériques, qui aideront dans un futur proche dans des domaines comme la réparation et maintenance. Dans un avenir plus lointain, Gartner prévoit même un monde virtuel qui répliquera dynamiquement l’ensemble du monde réel. Avec l’apport de l’intelligence artificielle, ceci ouvrira de nouvelles perspectives en termes de simulations avancées, d’opérations et d’analyses, dont bénéficieront des métiers comme, le marketing, mais aussi l’urbanisme, la santé, la planification industrielle…

5. L’Edge computing
L’Edge computing selon Gartner désigne le phénomène de décentralisation des informations, qui seront de plus en plus collectées, traitées et distribuées près de la source. Le cabinet souligne d’ailleurs que le Cloud et l’Edge computing ne sont pas des concepts antinomiques mais peuvent se compléter.

6. Plateformes conversationnelles
Gartner prévoit que les plateformes de type chatbots s’imposeront dès lors qu’elles sauront capables de gérer des interactions complexes et s’adapter à l’individu, et non l’inverse – ce qui n’est pas encore le cas aujourd’hui, puisque les utilisateurs peuvent se sentir frustrés à force de communiquer de façon non naturelle avec les bots existants. Le cabinet imagine par exemple des cas d’usages, comme celui de l’élaboration d’un portrait-robot à partir du recueil de témoignages, dans les affaire criminelles.

7. Experiences immersives
Réalité augmentée, réalité virtuelle, réalité mixte… Autant de technologies qui changeront notre façon de percevoir et d’interagir avec le monde numérique. Gartner prévoit que, associées aux plateformes conversationnelles, elles nous permettront d’accéder à des expériences particulièrement immersives et fluides.  Selon Gartner, la réalité mixte émergera à terme comme la technologie de référence pour les expériences immersives. Dans tous les cas, le cabinet prévoit logiquement une concurrence féroce entre tous les acteurs de la chaîne de valeur (smartphones, plateformes, applications, systèmes d’exploitation…) autour de ces promesses.

Mesh 

8. Blockchain
Même si Gartner admet le potentiel disruptif des technologies de blocs dans de nombreuses industries, le cabinet de conseil les juge encore immatures, non éprouvées et manquant de régulation. Il incite donc les entreprises qui souhaitent les mettre en oeuvre à une approche fondée sur le pragmatisme et la prudence.

9. Event-driven
Pour Gartner, les entreprises du numérique sauront détecter et exploiter de nouvelles fenêtres de business, basées sur des moments, des évènements, ou des changements d’état notables. Avec l’intelligence artificielle, l’IoT et d’autres technologies, ces événements pourront être détectés de plus en plus rapidement, afin de déclencher des actions commerciales spécifiques.

10. Confiance et adaptation continues au risque
Dans un univers où les technologies évoluent et se complexifient sans discontinuer, créant pour les entreprises de nombreuses opportunités, il va de même pour leur corollaire, la menace informatique, sur les systèmes et les données. Gartner prône la mise en place d’infrastructures capables de prise de décisions en temps réel, basées sur le risque et la confiance. Les méthodes traditionnelles, fondées sur la propriété et le contrôle, ne fonctionnent plus. La sécurité doit être people-centric et les développeurs doivent être encouragés à assumer leur part dans ce domaine, notamment grâce aux approches DevOps (qui réunissent développeurs et professionnels des systèmes d’information).

Retrouvez l’analyse complète de Gartner

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer @AdsVark Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This