InvestissementsLes levées de fonds

3,2 milliards d’euros levés par les startups de la FrenchTech cet été

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

3,2 milliards d’euros, c’est le montant récolté par 137 entreprises françaises de la Tech durant l’été, un record historique de levées de fonds pour la FrenchTech, équivalent à 60% des levées de fonds réalisées sur toute l’année 2021!

Si quelques startups dopent ce score inédit, ces chiffres traduisent surtout une consolidation rationnelle des investissements sur des financements d’entreprises en pleine accélération, l’arrivée significative de fonds d’investissements étrangers et des projets de plus en plus internationaux.

En effet, nous comptons 3 participations de Goldman Sachs dans des tours de tables significatifs, notamment celui de Younited à 138 millions d’euros, de la startup Aircall à 100 millions d’euros et Malt à 80 millions d’euros. De même, le fonds américain Tiger Global a été l’investisseur principal lors de deux levées de fonds françaises cet été: celle de Dataiku d’un montant de 338 millions d’euros, et de la FinTech franco-nigérienne FairMoney à hauteur de 35 millions d’euros. Véritable parrain institutionnel de la FrenchTech, Bpifrance reste l’investisseur le plus présent dans l’écosystème avec une participation dans 22 des 137 opérations.

Nous avons interrogé 3 acteurs clés de l’écosystème FrenchTech, Paul François Fournier, le Directeur Executif et Innovation de BPI France, Pascal Gauthier le CEO de Ledger, et Cyril, Managing Partner du fonds d’investissement Xange.

Ecoutez leur analyse au micro de Richard Menneveux dans l’émission FrenchWeb Business disponible sur Deezer, Spotify, ou encore Apple Podcast.

Le gaming ouvre le score le plus spectaculaire des levées de fonds de l’été

L’engouement autour des NFT (token non-fongible) aura été porteur pour la startup française Sorare qui a signé en juin dernier la levée de fonds la plus significative de l’histoire de la FrenchTech, d’un montant de 452 millions d’euros. Un record jusqu’alors détenu par Contentsquare, qui avait fait un tour de table de 408 millions d’euros en mai dernier.

Fondé en octobre 2018 par Adrien Montfort et Nicolas Julia, Sorare développe une plateforme permettant à ses utilisateurs d’acheter et de vendre les cartes numériques de leurs joueurs de football préférés. À partir de ces cartes, les deux associés ont créé un jeu de «fantasy football» basé sur la blockchain. Chaque carte obtenue est unique car elle est associée à un NFT.

Encore inconnus du grand public il y a quelques mois, les NFT ont en effet suscité l’intérêt des collectionneurs, qu’ils soient des amateurs d’arts ou des passionnés de sport. Pour rappel, ces token non-fongibles ont fait tourner la tête d’un bon nombre de personnalités de la Tech, notamment le fondateur de Twitter Jack Dorsey a vendu son premier tweet à 2,9 millions de dollars. Un marché émergeant sur lequel Sorare, soutenu par Xavier Niel, Alexis Ohanian et Gary Vaynerchuk, semble trouver sa place et sur lequel des acteurs inattendus pourraient se multiplier.

Retrouvez l’interview de son co-fondateur Nicolas Julia lors de la création de la société:

Un autre acteur français du jeu vidéo, Voodoo, a réalisé une levée de 266 millions d’euros, confirmant l’intérêt des investisseurs pour le secteur. Lors de cette levée de fonds, l’éditeur de jeux vidéo sur mobile a été soutenu par le Groupe Bruxelles Lambert (GBL) et a atteint une valorisation de 1,7 milliard d’euros.

Si le secteur du gaming a levé 728 millions d’euros, celui de la FinTech n’est pas bien loin avec 726 millions d’euros récoltés cet été.

Les FinTech confirment leurs croissances malgré des business très challengés

L’engouement pour les cryptomonnaies a atteint des sommets en début d’année, confirmant l’intérêt des technologies liées telles que les portefeuilles de crypto-actifs. En France, c’est Ledger qui s’est démarqué grâce à ses Ledger Nano, des portefeuilles physiques semblables à des clés USB qui permettent de stocker ses cryptomonnaies.

La startup parisienne a levé 312 millions d’euros en juin, portant sa valorisation à 1,5 milliard de dollars, lui permettant d’entrer dans le cercle très fermé des licornes. Dirigée par Pascal Gauthier depuis 2019, la startup sécurise déjà environ 15% de tous les actifs en cryptomonnaies dans le monde, a vendu plus de 3 millions de portefeuilles dans 190 pays et compte plus de 1,5 million d’utilisateurs mensuels sur Ledger Live à ce jour.

Dans un autre registre, la FinTech Younited a levé 138 millions d’euros pour sa plateforme de prêt en peer-to-peer pour les particuliers. Depuis 2018, la startup a opéré un virage B2B pour permettre à des entreprises de bénéficier de ses technologies pour déployer leurs propres solutions digitales de crédits à la consommation. Une approche rendue possible par la démocratisation de l’open banking, accélérée par la deuxième directive européenne sur les services de paiement (DSP2).

Écoutez notre échange avec Charles Egly, co-fondateur et CEO de Younited:

Les acteurs du retail profitent du contexte sanitaire qui booste l’eCommerce

Le commerce est également dans le top des secteurs les mieux financés, avec 335 millions d’euros levés entre juin et août. En tête, le site de vente de produits de bricolage et de jardinage ManoMano, qui a récolté 300 millions d’euros auprès de notamment de Dragoneer Investment Group, Temasek Holdings et General Atlantic Eurazeo.

Une longue traine qui révèle les véritables gagnants de cette manne financière: les éditeurs de logiciels

Moins gourmands en capitaux que le B2C, si l’on regarde de plus près la liste des levées de fonds, les éditeurs de logiciels B2B sont les principaux bénéficiaires de la dynamique FrenchTech. Ce sont ainsi plus de 1 milliard d’euros qui ont été alloués aux éditeurs de solutions logicielles

Dataiku réalise la levée la plus spectaculaire avec 338 millions d’euros récoltés auprès de Tiger global management. L’entreprise française spécialisée dans la science des données, aujourd’hui basée aux États-Unis, a multiplié les levées de fonds ces dernières années. Sur le marché des solutions d’analyse prédictive, Dataiku est confrontée à la concurrence d’IBM, Microsoft, SAP ou encore Alteryx, qui ont développé des outils pour aider les entreprises à mieux connaître leurs consommateurs à partir de leurs données. Depuis son lancement, la startup française a levé 646,8 millions de dollars.

Chaque samedi retrouvez la liste des levées de fonds des startups françaises

Nous vous proposons un nouveau rendez vous qui synthétise l’ensemble des levées de fonds des startups françaises durant la semaine accompagné des informations clés les concernant. Pour y accéder, abonnez vous gratuitement à notre newsletter pour la recevoir.

Bouton retour en haut de la page
3,2 milliards d’euros levés par les startups de la FrenchTech cet été
PrestaShop tombe dans le giron du groupe italien MBE Worldwide
[Serie B] Smartphones reconditionnés: la startup française CertiDeal lève 15 millions d’euros
Du Next 40 au CAC 40 : la France doit désormais convaincre ses licornes d’entrer en Bourse
[Serie B] Podimo lève 78 millions de dollars pour étendre son service de podcast en Europe
[Seed] Continuity veut aider les assureurs à mieux évaluer les risques de leurs clients souscripteurs.
[SEED] Après le fret routier avec Everoad, Maxime Legardez s’attaque au recrutement en créant Maki