ActualitéAgTechBusinessExport

[AgTech] La solution de Captain Farmer pour aider les agriculteurs à déjouer les lois du marché céréalier

Interview de Sébastien Poncelet, directeur de Captain Farmer. Emission animée par Innocentia Agbe et Joseph Postec

Alors que le Salon de l’Agriculture se tient en ce moment Porte de Versailles jusqu’au 1er mars, zoom sur Captain Farmer, une solution lancée par le groupe Agritel, spécialisé dans la gestion des risques des marchés agricoles, pour permettre aux agriculteurs français de tirer leur épingle du jeu sur le secteur extrêmement volatil et mondialisé des céréales.

Cette nouvelle édition du Salon est l’occasion de rappeler une situation que les professionnels du secteur constatent déjà depuis plusieurs années: les agriculteurs sont très friands de solutions digitales, et notamment d’applications.

Les agriculteurs, des chefs d’entreprise aux multiples casquettes

«Ils sont même plus équipés que la moyenne nationale en matière d’usage professionnel. Tout simplement parce que quand vous êtes agriculteur, vous êtes à la campagne et donc isolé. Le digital permet de rompre cet isolement. Et puis, vous êtes souvent seul sur votre exploitation. Vous êtes donc un chef d’entreprise, seul, multitâche, avec une casquette administrative, de gestionnaire et bien entendu la plus grosse, qui est celle de producteur. De plus, vous êtes également ultra-dépendant du climat. Le digital permet de répondre à ces différentes problématiques », rappelle Sébastien Poncelet, directeur de Captain Farmer.

Du côté des applications, les solutions sont variées, certaines proposent par exemple aux agriculteurs de les épauler dans leurs obligations légales, d’’autres de les aider à réduire leurs charges… Captain Farmer a elle décidé de se concentrer sur la partie de la vente, à destination pour l’instant des céréaliers.

Une libéralisation totale du marché des céréales et des oléagineux

«Aujourd’hui, vous avez entre 80 000 et 100 000 agriculteurs spécialisés dans la production de céréales, qui sont sur un marché totalement mondialisé. Cela a commencé en 1992 pour arriver progressivement au milieu des années 2000 à une libéralisation totale sur le marché des céréales et des oléagineux», décrit Sébastien Poncelet.  

«Ce qui fait le prix, ce n’est pas la récolte locale, ce sont les équilibres mondiaux »

« La France participe largement à ce commerce mondial, cependant il est dominé par des notions fondamentales d’offre et de demande mais aussi par la géopolitique. Quand par exemple les Etats-Unis se fâchent avec la Chine et se lancent dans une guerre commerciale cela perturbe certains produits et en fait gagner d’autres ».

Des agriculteurs qui vendent à perte

Un jeu mondial dans lequel les céréaliers français peuvent avoir du mal à trouver leur place. «La situation est compliquée dans le sens où en France nous avons des charges bien plus élevées qu’ailleurs et nous devons nous battre avec des pays qui n’ont pas les mêmes contraintes sanitaires et économiques», développe le directeur de Captain Farmer. La situation peut même parfois devenir alarmante.

«En ce qui concerne la production de blé, d’après les statistiques nationales, sur les 15 dernières années il y a eu en moyenne 5 années déficitaires. C’est-à-dire que les agriculteurs vendaient en moyenne à perte sur l’année», illustre Sébastien Poncelet. «En revanche, quand on étudie les choses, il y a toujours eu, même ces années-là, des moments où les marchés ont été positifs. Il se passe tellement de choses dans le monde qu’il y a forcément sur 365 jours, un moment où les prix sont plus porteurs que d’autres».

C’est là qu’intervient la solution de Captain Farmer. L’application lancée par le groupe Agritel combine expertise de marché et données économiques de l’exploitation pour délivrer des conseils aux agriculteurs sur le meilleur moment pour vendre leurs céréales. L’application est accessible sous forme d’abonnement et a été téléchargée un millier de fois depuis son lancement en automne dernier.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Sébastien Poncelet, directeur de Captain Farmer

Listen to « [AgTech] La solution de Captain Farmer pour aider les agriculteurs à déjouer les lois du marché céréalier » on Spreaker.

Découvrez les autres émissions de Decode Media

  • Decode Business : suivez les acteurs qui font l’actualité de la Tech
  • Decode Exit : comment se déroule une cession d’entreprise ? Découvrez les dessous des ventes de startups
  • Decode Growth : des échanges pour mieux comprendre les leviers de croissance d’une startup
  • Decode VC : découvrez les meilleurs investisseurs, leur vision, leurs pratiques
  • Decode CTO : découvrez les CTO des plus belles startups et entreprises de la French Tech
  • Decode RH : découvrez les DRH les plus inspirants et leurs meilleures pratiques
  • Decode de la semaine : Richard Menneveux et ses invités décryptent l’actualité de la Tech dans le monde
  • Wild Card : notre sniper Joseph Postec partage son regard sur l’actu de la Tech sur un ton décalé
  • Silicon Carne : l’actualité de la Valley vue par Carlos Diaz et ses invités

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[AgTech] La solution de Captain Farmer pour aider les agriculteurs à déjouer les lois du marché céréalier
Walmart achète des actifs de JoyRun pour compléter son service de livraison
En route vers une consolidation du marché des VTC
Dans sa course contre TikTok, Snapchat lance Spotlight pour séduire les jeunes utilisateurs
Radio France
Radioplayer France: les principales radios françaises lanceront une plateforme commune en 2021
snapchat
Snap poursuit ses ambitions dans les technologies vocales avec une nouvelle acquisition
États-Unis: le compte Twitter officiel du président sera transféré à Joe Biden le jour de l’investiture