ActualitéBusinessHR Tech

Cegid rachète Talentsoft pour se renforcer dans les logiciels RH

AFP

L’éditeur de logiciels de gestion Cegid va se renforcer très fortement dans le domaine des logiciels de relations humaines en rachetant la jeune société Talentsoft, un temps présentée comme une potentielle licorne. Le groupe lyonnais est entré en négociations exclusives avec les actionnaires de Talentsoft pour leur racheter leurs parts, selon un communiqué publié lundi, qui ne précise pas les conditions financières de l’opération. Avec l’apport de Talentsoft, Cegid, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 498 millions d’euros en 2020, devrait franchir la barre des 600 millions d’euros d’activité.

Fondé en 2007 et basé à Boulogne-Billancourt, en région parisienne, Talentsoft ambitionne en effet de réaliser un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros en 2021 -un objectif initialement visé pour 2020- avec un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 10%. Elle compte 600 salariés. La jeune société avait levé 45 millions d’euros début 2019, en ouvrant son capital au fonds Francisco Partners.

Trois ans plus tôt, elle avait déjà obtenu 25 millions de la banque américaine Goldman Sachs. Son co-fondateur Jean-Stéphane Arcis avait à l’époque expliqué que cette somme allait permettre de pérenniser l’entreprise et lui éviter d’avoir à se jeter dans les bras d’un géant américain de la Tech. Les logiciels de relations humaines sont l’un des trois grands axes retenus par Cegid pour son développement à l’international, avec la paie et le commerce de détail.

80% du chiffre d’affaires sera réalisé «dans le cloud»

Cette « formidable opportunité » va permettre à Cegid « d’accéler sa stratégie » en direction de l’un de ses marchés prioritaires, les professionnels des ressources humaines, s’est félicité le président du groupe français Pascal Houillon. Autre attrait pour Cegid: Talentsoft diffuse ses logiciels en mode SaaS (par abonnement sur internet), qui est aussi le modèle retenu par le groupe lyonnais. 80% du chiffre d’affaires de l’entité née de ce rapprochement sera réalisé « dans le cloud ».

Talentsoft figure dans la sélection France Tech 120, qui labellise les jeunes entreprises susceptibles d’accéder au statut de « licorne » (les sociétés non cotées valorisées plus d’un milliard de dollars). Les actionnaires de Talensoft, parmi lesquels figure aussi Bpifrance, ont exprimé leur « enthousiasme » devant les perspectives offertes par ce rapprochement, selon le communiqué. L’actionnaire majoritaire de Cegid, le fonds américain Silver Lake, a lui aussi apporté son soutien à cette cinquième acquisition réalisée cette année par la société fondée par Jean-Michel Aulas.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Cegid rachète Talentsoft pour se renforcer dans les logiciels RH
Uber
Uber est-il enfin rentable?
Sunday, spin-off de Big Mamma, lève 100 millions de dollars pour sa solution de paiement au restaurant
Tim Cook, quel bilan après 10 ans à la tête d’Apple ?
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jean-Philip Piquemal, co fondateur de Qubit Pharmaceuticals et Directeur du Laboratoire de Chimie Théorique (CNRS)
PropTech : le syndic de copropriété digital Bellman lève 11 millions d’euros auprès de Breega
Live Video Shopping : Comment Veepee|Ad fait du Live Shopping une composante stratégique de son offre pour les marques