A la uneBusinessChineRetail & eCommerceTV

Dans le giron de Ctrip, Skyscanner veut développer des services pour les compagnies aériennes

La réservation et l'achat de billets d'avion en ligne est devenue un combat de titans. Alors que de nouveaux segments restent à explorer pour toujours permettre aux clients de voyager moins cher, la compétition fait rage entre l'Américain Priceline Group, l'Allemand Trivago, Liligo, Expedia et le Chinois Ctrip. Pour renforcer sa présence en Europe et à l'international, ce dernier a d'ailleurs déboursé 1,7 milliard de dollars pour s'emparer de Skycanner, la licorne écossaise qui avait levé 170 millions d'euros en janvier 2016.

En 2014, c'était pourtant Skyscanner qui se voyait grandir en Asie avec l'acquisition du site de recherche de voyages chinois Youbibi. Mais c'est finalement Ctrip, et ses actionnaires (BlackRock, Qunar Cayman Islands et d'autres fonds étrangers), avec lequel il est «complémentaire», qui aura le dernier mot.

L'enjeu est de prendre rapidement des parts, sur un marché de l'agence de voyage en ligne estimé à 1 091 milliards de dollars d'ici 2022, toutes catégories confondues (voyagistes, billets d'avion, réservations d'hôtels…), d'après Allied Market Research. Avec 50 millions de visiteurs uniques par mois, Skyscanner revendique une place de numéro un en Europe sur la comparaison de billets d'avion. Par rapport à la force de frappe de ses concurrents, notamment Kayak (Priceline) qui revendique plus de 100 millions de visiteurs uniques par mois, Skyscanner cherche à faire la différence. «Edreams, Opodo, GoVoyages sont des partenaires, nous intégrons tous les billets», précise Jonathan Sépulchre, responsable France de Skyscanner.

Moins concurrentiel que le B2C, Skyscanner, passé sous giron chinois, compte accélérer dans le B2B avec de nouveaux services pour les entreprises. La société veut devenir une plateforme pour les compagnies aériennes et développer ses offres «Skyscanner for Business», avec par exemple «la prise en charge des repas, la possibilité de changer de place». 

Fondateurs : Gareth William, Barry Smith et Bonamy Grimes

Siège : Edimbourg (Écosse), 10 bureaux dans le monde

Date de création : 2003

Effectifs : 800

CA : 120 millions de livres en 2015 (165,8 millions d'euros)

Lire aussi : Le Chinois Ctrip rachète Skyscanner pour 1,74 milliard de dollars

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Dans le giron de Ctrip, Skyscanner veut développer des services pour les compagnies aériennes
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Location de bateaux : Click&Boat s’empare de son rival espagnol Nautal
Copy link