A la uneBusinessLes ExpertsStartupTransport

De l’Elysée au tribunal de commerce en une semaine

Ou la courte histoire de Tripndrive.

Aujourd’hui, jeudi 16 mars 2017, la liquidation judiciaire de Tripndrive a été prononcée.

Il y a tout juste deux semaines nous présentions fièrement notre entrepriseTripndrive à l’Elysée et préparions sereinement le closing de notre levée de fonds. Nous étions heureux et fiers après 4 ans de travail, de continuer l’aventure.

tripndrive

7 jours après, lundi 6 mars 2017, nous avons dû déclarer la cessation de paiement de Tripndrive au tribunal de commerce.

De l’autopartage pour les voyageurs….

tripndrive

En mai 2013, nous décidions avec Arthur de Keyzer et Nicolas Cosme de lancer Tripndrive pour construire une place de marché permettant aux voyageurs allant et venant de partager leur voiture sur les zones de flux. Notre vision était de construire une communauté d’utilisateurs, déployée sur les principaux aéroports français, européens, puis mondiaux. Le principe était simple: bénéficier d’un parking gratuit et gagner un peu d’argent, à Orly par exemple, en acceptant que ma voiture puisse être louée par un autre voyageur en mon absence. Pendant 2 ans, grâce à l’investissement d’ISAI, nous avons déployé ce modèle sur plus de 30 gares et aéroports, et servis quelques 50.000 utilisateurs.

…à ma voiture juste quand j’en ai besoin

tripndrive

Il y a un an et demi, nous avons acté que le modèle ne grossissait pas assez vite (l’inventaire n’est pas assez pérenne). Après 3 mois de réflexion, nous avons défini notre pivot: permettre aux citadins d’avoir une voiture, juste quand ils en ont besoin, pour une fraction du prix. Le principe est le suivant: vous choisissez la voiture, le nombre de jours dont vous avez besoin sur l’année, et le parking le plus proche de chez vous pour la stationner. En contrepartie, vous payez une mensualité, dès 85 euros par mois pour une citadine 50 jours par an, tout inclus (voiture, parking, assurance, entretien). Le service offre le bénéfice de la propriété, sans les contraintes, pour un coût de revient 2 à 4 fois inférieur aux alternatives (propriété, autopartage, location courte durée, lld). La voiture devient un bien disponible à la demande, à proximité de chez vous.

En 7 mois, sans communication ni investissement, nous avons lancé le pilote sur Paris intra-muros, déployé 130 voitures Citroën (le modèle a été créé en collaboration avec PSA) sur 35 stations commençant à donner corps au maillage de proximité, et atteint près de 50% de taux d’utilisation de notre flotte automobile. En parallèle nous avons mené les discussions avec Fiat, VW, Toyota pour élargir la gamme, et avons finalisé les partenariats avec tous les opérateurs de stationnement pour être capable de construire la bonne densité de stations.

tripndrive

L’argent c’est du temps

L’espérance de vie d’une start-up se résume souvent au cash disponible en banque divisé par le montant qu’elle brûle tous les mois. Depuis le constat de l’échec du modèle original, nous savions que le temps était compté: reconstruire une vision convaincante, amorcer le pivot, accumuler les bons metrics pour convaincre, cela prend du temps et nous en avions peu.

Nous avions réussi à transformer radicalement la stratégie, un service qui a du sens, valorisant les actifs déjà construits, un produit que nous visualisions, avec en sous-jacent un gros marché en pleine mutation. Nous avions lancé la bêta, développé l’activité, et commencé à créer les fameux metrics indispensables pour convaincre un fonds de financer la prochaine phase de développement. Nous nous sommes battus pour cela, nous avons rencontré des dizaines de fonds à Paris, Bruxelles, et Londres.

De l’importance de choisir les bons investisseurs

Cette vision, nos metrics, et le soutien indéfectible d’ISAI, nous ont permis d’avoir deux bonnes alternatives pour financer les 18 mois à venir et accélérer. Au pied du sapin (le 23 décembre) le fonds A (dont je tairai le nom), envoie sa lettre d’intention. Entre Noël et le jour de l’An, nous négocions, et finalement nous accordons pour faire confiance au fonds A, qui nous offrait les meilleurs termes. La fameuse term sheet est signée le 11 janvier marquant la fin des discussions avec les autres investisseurs (ces documents ont une clause d’exclusivité). L’opération devait être finalisée le 24 février. La trésorerie était sur le fil du rasoir, mais grâce à un bridge d’ISAI et à une ligne de crédit auprès de notre banque, nous allions réussir. Les planètes étaient alignées.

La terre tremble le 14 février lorsque A nous fait savoir qu’ils ne disposent pas et ne disposeront pas des fonds avant mi-avril au plus tôt. C’est là que l’on comprend le désalignement d’intérêt total, l’absence de professionnalisme, et le manque de considération pour le défi qu’est entreprendre, d’une société qui connaît parfaitement notre situation financière (elle venait de finir l’audit des comptes). Lors du dernier échange avec eux, alors que je résumais à nouveau la criticité de la situation, ils rétorquaient qu’ils n’auraient pas de meilleure visibilité avant 15 jours, et que leur général manager était en vacances…

Sauvetage impossible

Nous avons tenté de découper l’opération en deux temps avec les autres investisseurs qui devaient participer au tour. La défiance créée par A été trop forte et l’opération a capoté lundi 27 février. Avec l’aide de nos avocats, nous avons essayé de nous donner le temps de construire une alternative. Mais vendredi la décision est tombée, la situation financière est trop dégradée et l’incertitude sur la réalisation d’une levée de fonds trop grande ; nous devons nous déclarer en cessation de paiement.

C’est la voix tremblante de colère et de déception que nous avons fait part à l’équipe de la situation, et de ces conséquences.

tripndrive

 

Et c’est aussi dans ces moments que l’on réalise la qualité incroyable des gens que l’on a recruté. Pas un reproche. Des larmes. La volonté de continuer. Bravo!

Tous les mercis que nous n’avons peut-être pas dit

A l’équipe. Merci à Henri pour ton dévouement au service des clients, à Léo pour ta fidélité, Marie-Anne pour tes éclats de rire, Alicia pour ton caractère sicilien, Amélie S. pour ta douceur, Quoc pour tes délices vietnamiens, Pierre pour ton perfectionnisme, Amélie C. pour ta créativité, Léa pour m’avoir supporté, Marco pour ta combativité, Anouk, Théo et Adrien pour votre énergie incroyable, Samy pour ton petit Lehman, Guillaume pour ta bonne humeur, Carole pour ton implication, Damien pour ta barbe, Dina, Eleni, Melchior, Djamel, Tatiana, Josephina, Béatrice, et Clara évidemment. Nico & Arthur, pour votre confiance, votre persévérance, et votre amitié.

Aux clients. Merci à chacun de vous d’avoir essayé, adopté le service, porté la bonne parole, et contribué à l’évolution du produit.

A nos familles. Merci à vous pour votre soutien moral et matériel, au grès du flux et du reflux qui font le quotidien des entrepreneurs.

A nos investisseurs et board members. Merci Jean-David C., Pierre KM., Geoffroy RB., Stéphane T. qui nous ont toujours soutenus et challengés avec bienveillance. Merci à Antoine de R., Christophe P., et David B. pour tous les conseils et retours d’expérience. Merci à Aubin L., Lou de K., Benjamin H., Jean d’H., Richard H., La Familiale, Tristan PM., Pierre V. pour votre soutien.

A nos partenaires et fournisseurs. Merci à Philippe, Chokri, Valérie et Esmahen, Julien D. et Benoît L., Zahra R. et l’équipe du Campanile, Sophie T. et Tahani S., Dimitri D., Icare L., Frédéric D., Cédric J., Frédéric et Nadège, Laurent et Florian, Valérie et Joy, Alex M., Michel C., Emmanuel G. et Raphaël K., Brigitte C., Julien R., Nicolas, D., Alexandra M., pour nous avoir fait confiance.

Merci au Camping, à ses équipes de nous avoir incubé, et à toute la Bro. Merci au Réseau Entreprendre pour cet accompagnement continu de qualité.

Merci à tous les autres dont nous avons croisé la route avec qui nous avons collaboré, partagé et échangé.

[tabs]
[tab title= »L’expert: »]

francois-xavier-leduc

 

François-xavier Leduc est le cofondateur et CEO de Tripndrive.

 

 

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi: Planter sa boîte: la vraie histoire et comment s’y préparer

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This