ActualitéBusinessEdTechInvestissementsLes levées de fonds

EdTech : StuDocu lève 50 millions de dollars auprès de Partech

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Avec la fermeture des universités un peu partout dans le monde à cause de la pandémie de Covid-19, les étudiants n’ont eu d’autre choix que de se tourner vers des solutions digitales pour continuer à étudier. Au-delà des solutions de visioconférence pour suivre les cours, d’autres plateformes se sont révélées utiles pour permettre aux étudiants d’échanger des documents en lien avec leurs cours, de manière à ce que tout le monde dispose du même niveau de connaissances et ne se retrouve pas en situation de décrochage. Parmi ces plateformes qui bouleversent les codes du secteur éducatif, on retrouve la start-up néerlandaise StuDocu, qui a vu le jour en 2013, bien avant l’émergence du Covid-19.

Aujourd’hui, l’entreprise basée à Amsterdam annonce un tour de table de 50 millions de dollars mené par Partech. Cette série B vise à donner des moyens supplémentaires à StuDocu pour accélérer son déploiement à l’international. «Nous sommes aujourd’hui en excellente posture pour accélérer notre déploiement à l’international, et cette levée de fonds nous permet de nous rapprocher de notre objectif : aider les étudiants du monde entier à réussir dans  leurs études. Si nous en sommes là aujourd’hui, c’est avant tout grâce à la motivation de notre équipe et à la qualité de notre business model. Cet investissement est la preuve que nous sommes sur la bonne voie, et nous continuerons à accélérer dans ce sens», explique Marnix Broer, co-fondateur et CEO de StuDocu.

Passer de 15 à 200 millions d’étudiants, le défi de StuDocu

Actuellement, la société indique toucher 15 millions d’étudiants de 2 000 universités dans 60 pays. Les États-Unis et le Canada, ainsi que l’Australie et la Nouvelle-Zélande, sont les moteurs de croissance de l’entreprise, qui commence également à accélérer la cadence en Amérique latine (Mexique, Argentine, Brésil…). En France, StuDocu revendique 250 000 utilisateurs mensuels. Avec ce tour de table, la start-up néerlandaise ambitionne d’atteindre 200 millions d’étudiants dans le monde, alors que l’entreprise se déploie à un rythme de 50 à 60 universités chaque mois. Pour atteindre cet objectif, l’entreprise envisage de procéder à des acquisitions à travers le monde.

Reposant sur un modèle freemium, la plateforme de StuDocu offre la possibilité aux étudiants d’échanger des cours, des prises de notes, des devoirs et autres contenus en lien avec leurs études pour constituer une bibliothèque éducative en ligne. «Quand on lance un nouveau marché, on regarde l’ensemble des universités existantes et pour chacune d’elle, on regarde comment on peut avoir une structure de cours très établie. Puis les étudiants vont être invités à visiter le site et à y ajouter du contenu. Une fois que l’on a une masse critique très grande, on commence à monétiser», explique Reynald Fasciaux, Chief Operating Officer de StuDocu.

Écoutez notre échange avec Reynald Fasciaux :

«Beaucoup d’utilisateurs sont des professeurs»

Si la plateforme permet aux étudiants d’avoir facilement accès à l’ensemble des ressources pour préparer leurs examens, elle n’est pas forcément bien vue par les professeurs, qui y voient parfois une violation de la propriété intellectuelle de leur travail. Cependant, StuDocu indique faire attention à cette problématique et précise que les étudiants partageaient déjà leurs cours auparavant sur des plateformes comme Facebook ou Dropbox. «Beaucoup d’utilisateurs sont des professeurs qui utilisent la plateforme pour s’inspirer de ressources éducatives d’autres universités et voir ce qu’il se fait dans leur domaine», ajoute Reynald Fasciaux.

A l’heure de la digitalisation du secteur éducatif, qui s’est considérablement accélérée ces derniers mois, le partage en ligne de documents éducatifs ne devrait que s’amplifier au cours des prochaines années. Une aubaine pour les acteurs de l’EdTech. «Il y aura un avant et un après-Covid dans le monde de l’EdTech», nous assurait d’ailleurs il y a quelques semaines Marie-Christine Levet, co-fondatrice d’Educapital. Cependant, StuDocu ne veut pas seulement se limiter au partage de documents éducatifs. La société prévoit en effet de lancer de nouveaux services pour «accompagner les étudiants tout au long de leur parcours éducatif».

StuDocu : les données clés

Fondateurs : Jacques Huppes, Lucas van den Houten, Marnix Broer et Sander Kuijk
Création : 2013
Siège social : Amsterdam
Secteur : EdTech
Activité : plateforme de partage de documents éducatifs


Financement : 50 millions de dollars en mai 2021…

Bouton retour en haut de la page
EdTech : StuDocu lève 50 millions de dollars auprès de Partech
Le fonds Andreessen Horowitz lance Future, son propre média dédié à la technologie
Face à Spotify, Apple se lance officiellement sur le marché du podcast payant
Allemagne: Angela Merkel inaugure le premier ordinateur quantique d’IBM en Europe
Shopify, Sequoia, Silver Lake… : les investissements se multiplient chez Stripe avant son IPO
AgTech: Hectar dispensera des formations sur l’IA aux étudiants de l’école 42
Cloud gaming: Amazon étend Luna à tous les abonnés de Prime aux États-Unis